Écrivez un nouveau message.

 
 
 
 
 
Nom et e-mail non obligatoire.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Nous nous réservons le droit de supprimer, ou de ne pas publier les messages selon les règles établies dans l’onglet conditions d’utilisation.
291 messages.
Dusart Rroger 113 Jean Jaures 54230 Neuves Maisons a écrit le 19 janvier 2019 à 10 h 30 min:
Pourquoi ne pas avoir annuler l augmentation de la csg rds de suite, comme l electricite gaz etc. Encore de l argent des retraites qui rapporte jusqu en juillet et moi je continue a me repriver durant sept mois .Ce reversement est une combine de plus.Ma retraite est versee le 01 et le 09 si c est un w e et le lundi ferrie e lle est versee le mardi . au Luxembourg elle est versee le vendredi d avant .merci macron et ou etais tu avant 2017 😈
AAA a écrit le 19 janvier 2019 à 10 h 25 min:
-Il faut que l'impôt sur les revenus soit plus équitable. Chaque français SANS AUCUNE EXCEPTION devrait payer l'impôt sur les revenus (en proportion de ses ressources évidemment). L'Etat ne doit pas distribuer des aides sociales, légitimes, sans aucune contrepartie (DROITS/DEVOIRS). -À l'inverse les droits de succession et la taxe foncière sont des impôts injustes dans leur forme actuelle, qu'il conviendrait de profondément remanier. -Il serait également judicieux de défiscaliser RÉELLEMENT et TOTALEMENT les heures supplémentaires, et surtout de BAISSER MASSIVEMENT en parallèle LES CHARGES qui pèsent sur nos PME, TPE, artisans, professions libérales, car se sont eux qui créent de l'emploi en France aujourd'hui, et donc de la richesse. -Il faut aussi HARMONISER L'ENSEMBLE DES RÉGIMES DE RETRAITE et SUPPRIMER LES RÉGIMES SPÉCIAUX, qui ne sont plus tolérables en 2019, et qui coûtent à l'Etat. -SUPPRIMER la hausse de la CSG qui pèsent sur nos retraités. -DOTER la Police et la Justice de MOYENS conséquents, relancer la construction de prisons, reprendre par la force le contrôle des trop nombreuses zones de non-droit, gangrénées par les trafics, et les idéologies les plus extrêmes (la paix sociale ne s'achète pas). Et ENSUITE seulement remettre des services publics dans ces quartiers, y implanter de façon pérenne des commissariats (ouverts 24h/24h), et y favoriser l'implantation d'entreprises, l'entrepreneuriat, etc. En résumé le gouvernement doit avoir le COURAGE POLITIQUE de FAIRE CE QUI EST JUSTE. À défaut, les extrêmes continueront inexorablement d'engranger des voix, jusqu'au jour où il sera trop tard...
Carole a écrit le 19 janvier 2019 à 9 h 47 min:
Personne ne parle des frais de garde des jeunes enfants; dès 3 ans les remboursements sont diminués de plus de moitié pour être supprimés dès 6 ans. Un enfant peut-il se garder seul à 3 ou 6 ans? Ces remboursements sont réinjectés dans des emplois, pourquoi ne pas les prolonger ?
monique a écrit le 19 janvier 2019 à 9 h 37 min:
retablir la demie part pour les femmes veuve la supprimer une abération non seulement elles se retrouvent veuve et sont pénalisées pour l'être si c'est la justice il faudrait se pencher sur la question de ce qui est juste et de ce qui ne l'est pas
monique a écrit le 19 janvier 2019 à 9 h 29 min:
frais de successions de parents à enfant en ligne directe qui ont été descendus à 100000 euros sous HOLLANDE des parents qui ont travaillé pendant 40 ans et le fruit de notre travail va engraisser en partie les caisses de l'état je trouve cela inadmissible, pour les riches ils s'en moquent paradis fiscaux et achat d'appartement etc retablir le taux de ces frais pour les lignes indirectes ce qui serait une plus juste fiscalité un héritage d'un oncle ou cousin pour la personne qui hérite ce n'est que du bonus alors que pour un enfant c'est le fruit de labeur de toute une vie
louise a écrit le 19 janvier 2019 à 9 h 11 min:
[ bonjour pour l'immigration controlée ok mais pourquoi eux ont tout nourriture, loyer,soins gratuit sans compter les allocs vu leur nombre d'enfants et les retraités qui n'ont jamais travaillé ont une retraite plus importante que certains français. Il faudrait aussi controler les enfants qui touchent des allocations familiales alors qu'on ne sait pas si ils existent et egalement les retraites a l'etranger pour des gens qui ne sont pas recensés ça ferait ça aussi des sacrés economies dans le systeme social merci a vous meme si je pense que c de la foutaise tout ça c dejà decidé mais ça fait du bien de l'exprimer
amanda a écrit le 19 janvier 2019 à 8 h 44 min:
supprimer l'imposition sur les enfants quand on est a la retraite ça aussi c une aberation on a cotisé et elevé des enfants tout en travaillant prendre en compte les primes sur lesquelles on paye les cotisations pour la retraites 'pour moi c trop tard ) et qui ne sont pas prises en compte (prime de nuit par exemple etc)
YACONO Catherine a écrit le 19 janvier 2019 à 8 h 08 min:
En premier lieu, il est fondamental de considérer comme prioritaire et urgent notre investissement dans l'éducation nationale : - Plus nous investirons dans la formation et l'éducation et moins nous aurons à gérer l'exclusion sociale. Si nous analysons l’évolution de notre implication dans l’éducation de nos enfants, nous constatons que les réformes successives témoignent d’une gestion budgétaire à court terme et non plus d’un projet de société. Ne serait-ce que par l’augmentation du nombre des enseignants et la diminution du nombre des élèves en classe (de 10 à 15 maximum) Instauration du Salaire Maximum de Cohésion Sociale : - Créer un plafond de salaire maximum (comme cela existe pour le minimum) afin de générer une marge budgétaire qui permettrait de réduire la durée hebdomadaire du temps de travail Diminution du temps de travail hebdomadaire à 31 heures : - Si nous diminuons la durée hebdomadaire du temps de travail à 31 heures, nous dégageons du temps de travail pour tout le monde Instauration du Droit Au Travail Opposable : - Avec les 3 propositions précédentes, nous pouvons alors instaurer le Droit Au Travail Opposable. Droit qui permettra de revendiquer un emploi pour chacun, à proximité de son lieu de vie et dans un domaine de compétence choisi. Favoriser l’intergénérationnel : - Donner aux « anciens » et aux « jeunes » les moyens de se soutenir mutuellement - interdire les EHPAD à but lucratif Redonner une dimension humaine au secteur de la santé - Permettre aux établissements de soins d’assurer pleinement et dignement leur rôle de service public et d'accès aux soins
amanda a écrit le 19 janvier 2019 à 8 h 05 min:
J'ai oublié reduire tous ces élus a part les maires qui ont des salaires excessifs pour pas grand chose et des avantages inaceptables au vu des salaires des travailleurs(c vrai que le travail est devalorisé les machines sont vite amorties).
amanda a écrit le 19 janvier 2019 à 7 h 59 min:
je trouve que la justice est beaucoup trop longue.Retablir l'ISF que Mr le President sois moins meprisant vis a vis des français.Et pourquoi pas versé les retraites le 1er du mois la retraite est un du et pas une aide sociale
Sm a écrit le 19 janvier 2019 à 6 h 18 min:
Pour moi la santé est un point négligé dans ce débat , on nous a imposé une mutuelle obligatoire ( entreprises ou collectivités...) mais pourquoi celle ci est elle imposable? Est t’il normal d’être taxé sur notre santé, moi je dit non!!! La CMU ne l’ai pas elle , où est l’équité ? ceux qui travail sont obligés de la déclarer sur l’impôt sur le revenu comme un avantage et donc possibilité de sauter une tranche et payer ou payer plus d’impôts . La santé ne doit pas être taxée!!!!!!!!, on est déjà taxé sur beaucoup de chose mais sur sa c’est absurde. Juste pour souligner il faut remercié l’ancien président Hollande c’est grâce à lui qu’on est imposé sur notre mutuelle « obligatoire ».
a écrit le 19 janvier 2019 à 0 h 30 min:
Je demande que le quotas pour le passage en promotion interne au grade d'ingénieur territorial soit supprimé et de faire passer tout les techniciens qui ont 10 ancienneté à partir de 47 ans pour qu'il soit d'avantage motiver et d'imposer aux collectivités territoriales de nommer en priorité des femmes. Il faut valoriser les agents territoriaux est surtout la tranche d'âge 47-55ans au lieu de faire passer au grade supérieur les agents qui sont à 2 ou 3 ans de la retraite.
Erik BOESCH a écrit le 19 janvier 2019 à 0 h 16 min:
Élections législatives : Je propose que le nombre de circonscriptions législatives soit réduit. Je propose également que les députés soient élus pour moitié au scrutin majoritaire uninominal à un tour, et pour moitié au scrutin proportionnel plurinominal dans le cadre régional.
A.bernard a écrit le 18 janvier 2019 à 23 h 31 min:
J ai oublié la suppression totale de traitement de faveur et avantages pour les anciens présidents Suppression du cise pour les entreprises Obligation des parlementaires de justifier de leurs depenses (ce qui était normalement prévu )
A.bernard a écrit le 18 janvier 2019 à 23 h 15 min:
Tout d abord heureusement que nous avons eu les gilets jaunes car tout ça ne nous serait pas autorisé. 1 baisse de la CSG pour tous les retraités 2 pour les veufs réinstaurer la demi part de plus au niveau des impots 3 supprimer la taxe habitation pour tous les contribuables 4 surtout diminuer le nombre de parlementaire au sénat et à l assemblée nationale
Jonathan a écrit le 18 janvier 2019 à 23 h 08 min:
1] Suppression des avantages accordés aux anciens ministres/président de la république/députés etc... le fait d’etre élu de la république ne doit pas être un métier mais une contribution volontaire rémunérée de façon honnête mais seulement pendant l’exercice du mandat. 2] Suppression de la TVA sur les produits de premières nécessités et réévaluer cette liste en question. 3] Suppression du Sénat 4] Instauration du RIC sur les grandes décisions nationales (fiscale, sociale, écologie) 5] Instauration de 3 niveaux de représentation (Maire, Députés, État) Plus de pouvoirs aux Maires et Régions. 6] Suppression des aides sociales pour les enfants violents à l’ecole et/ou condamner par la justice jusqu’a ses 18 ans. 7] Baisse des dépenses publiques et du train de vie de l’etat, Suppression de tout ces conseils/Commissions et autres entités inutiles qui n’ont qu’un avis consultatif et dont les fonctionnaires sont trop bien rémunérés.
Erik BOESCH a écrit le 18 janvier 2019 à 22 h 04 min:
Dépenses publiques : Je souhaite qu'elles baissent. L'État ne doit assurer que ses missions régaliennes. Prestations sociales : Je souhaite qu'elles fusionnent en une allocation unique gérée par un guichet unique et versée automatiquement aux bénéficiaires.
jpp a écrit le 18 janvier 2019 à 19 h 53 min:
arreter de privatiser a outrance, les autoroutes, la CNR (compagnie Nationale du rhone) vendue au privé pour 1 € symbolique alors que finacé par EDF donc également par les particukiers, c'est à dire nous. Et bientôt, les barrages EDF , quand ils seront privés attention aux augmentations de prix de l'énergie NON AUX PRIVATISATIONS
CHEVAL CLAUDE a écrit le 18 janvier 2019 à 19 h 40 min:
je suis retraite avec - 1200euros après 41 annuités oui mr MACRON C'EST LA France DU BAS augmenter le smig enlever la csg baisses des taxes isf mettre le RIC REVOIR LES PRIVILEGES de nos élues vous êtes un président des riches et non du peuple appliquer ces 4dolances et vous remettez les gilets jaunes chez eux votre manière de diriger la france avec arrogance n'est pas bonne soyez plus humble le français est d'une nature bonasse mais vous avez mis le feux a vous de l'éteindre arrêtez de faire du sociale a mauvais escient donner le R A S a des gens qui ne le mérite pas aux détriment des gens qui bosse et qui n'arrive pas a boucler la fin de mois supprimer des fonctionnaires est une hérésie supprimer le sénat des parlementaire tous les parasites qui gravite sous les ors de notre république redonner du panache a notre france la est VOTR PLACE BRILLER DANS CE SENS LA VOUS SERAIS UN PRESIDENT DIGNE DE LA REPUBLIQUE claude C
jp a écrit le 18 janvier 2019 à 19 h 39 min:
Suppression des allocations familiales pour les "casseurs" et autres personnes condamnées pénalement Plafonnement des prélèvements fiscaux et sociaux en fonction du revenu Augmentation de la TVA et baisse des charges sociales patronales et salariales et de la CSG CRDS Fusion des régions et départements, le département devenant une "antenne" des régions Baisse des dépenses publiques à plafonner en fonction du PIB pour ramener ce montant dans la moyenne européenne Régimes de retraite à harmoniser excepté pour les métiers pénibles
a écrit le 18 janvier 2019 à 19 h 21 min:
Diminution de salaire de tous les corps de l’état ainsi que de leurs privilèges . Suppression du conseil constitutionnel pour les anciens présidents ainsi que tous leurs avantages ils ont leurs retraite ça suffit !! Suppression des commissions fantômes de l’etat Rétablissement de l’ISF Adoption du Ric Suppression de la retraite bonus malus donc retraite à 60 ans Augmentation du smic Fin des zones de non droits Laïcités appliquée pas de visage caché en public Référendum pour ou contre la corrida et la chasse par exemple le dimanche
flomi a écrit le 18 janvier 2019 à 19 h 03 min:
plus taxer les importations de certains produits étranger afin de monter leur prix ( certaines denrées alimentaire par exemple ), baisser les taxes des denrées produites en France à la distribution afin de favoriser les producteurs locaux, cela permettrait d'acheter aux éleveurs/producteurs à un prix plus fort et les revendre dans la distribution moins cher ( donc en vendre plus à mon avis ) et relancer ainsi les exploitants, racheter plus cher leurs productions pour qu'ils vivent mieux de leur dur travail
flomi a écrit le 18 janvier 2019 à 18 h 51 min:
afin de réduire les nuisances visuelles nocturnes, créer un impôt sur les sociétés laissant éclairer leur façades ( au Kw/h dans une tranche horaire définie par exemple ), se servir d'une partie de ces gains pour réduire la taxe habitation par exemple. éclairage publique par détection de mouvement, testé en 2009 à saint Etienne par exemple, réduit ainsi la consommation de la ville ainsi que les nuisances nocturne
Vincent B a écrit le 18 janvier 2019 à 17 h 46 min:
Il faut un large processus de démondialisation car une grande partie des maux viennent de là, de cette mise en concurrence des Etats, des entreprises, des citoyens ! Résultat ? le moins offrant l'emporte. Bénéficiaires ? les grands détenteurs de Capitaux. Il faut un choc normatif (normes sociales, environnementales, sanitaires, écologiques) afin de pouvoir de nouveau établir des relations économiques avec les autres Etats qui soient saines, sur la base des gains mutuels (spécialisation dans des secteurs d'activité) et non plus de la prédation. Il y a-t-il une autre alternative que de dire : "Nous n’achèterons plus de marchandises de l'autre bout du monde faites par des gens sous-payés et consommant une énergie folle pour le transport" ? Ou encore de dire "Tout objets vendus devront être garantis 10 ans minimum et obligatoirement réparables car nous ne pouvons changer d'appareils tous les deux ans sans finir par détruire la planète ?". Non je ne crois pas ! Nous devons nous sortir de la mondialisation qui est un processus d'exploitation de la planète, des personnes et des Etats pauvres au profit des grands capitaux. Sortir de la mondialisation signifie pour nous français sortir de l'UE car elle est son fer de lance. Cela fait peut-être peur mais il vaut mieux le faire rapidement pour pouvoir rapidement reconstruire des liens sains entre les pays que d'attendre la désintégration incontrôlée (processus en cours). Courage à tout le monde, reprenons pouvoir sur l'économie !
drigny patrick a écrit le 18 janvier 2019 à 17 h 22 min:
Plus de justice fiscal et social. que l’impôt soit plus progressif avec plus de tranches. Remettre en préalable avant toute réforme l'ISF. Supprimer les paradis fiscaux, sanctionner financièrement et pénalement la fraude fiscale. Revoir tout le financement de notre protection sociale, qu'elle ne soit pas exclusivement basée sur les salaires ( ce qui pénalise le travail ). Voir d'autres sources de financement comme la taxation des flux financiers, taxer les robots etc... Limiter les écarts de salaires dans l'entreprise de un à 25, qu'il y es une relation dans l'évolution salariale d'une entreprise entre le plus petit et le plus grand salaire. Que l'état lorsqu'il accorde une aide à une entreprise, qu'elle soit conditionné à la sauvegarde ou au développement de l'emploi. Que l'emploi soit la priorité du gouvernement. Que 5 % de chômage n'est pas le pleine emploi. Relancer la réduction du temps de travail pour lutter contre le chômage. Qu'il y ai un transfert de charge sur le travail vers les revenus financiers. Arrêter de faire du dumping social entre les différents pays de l'union. avoir une politique volontariste réelle vis à vis des quartiers sensibles, favoriser la mixité sociale fiscalement et socialement. Arrêter notre politique de pénalisation du trafic de drogue qui favorise la violence, l'insécurité et qui ne donne aucun résultat. Puisque le trafic se poursuit même dans les prisons. Légaliser le Cannabis sous le contrôle de l'état comme le tabac et l'alcool, ce qui permettrait d'avoir une politique de prévention. Maintenir l'accès aux services Publics partout, prendre en compte la difficulté d'une partie de la population à avoir accès et à se servir de l'informatique. Que les retraites soient alignées sur l'évolution des salaire. Arrêter d'augmenter la période de cotisation pour avoir une retraite pleine.
PERLIN a écrit le 18 janvier 2019 à 16 h 15 min:
En ce qui concerne l'ISF beaucoup de personnes demandent de reintégrer cet impôt, ils ont raisons mais ils se trompent il faut le remodeler Macron à supprimé l'ISF sur les valeurs mobilières, au profit de l'IMMOBILIER or l'impôt sur l'immobilier rapporte 1milliard 500 000 € et ISF sur les portefeuilles 4millards 500000 € donc manque à gagner pour l ETAT 3 MILLARDS qu'il va récupérer ailleurs et toujours sur les mêmes les classes moyennes. Cette magouille est inadmissible, endormir le peuple avec des paroles ce n'est pas à son avantage
Florence J a écrit le 18 janvier 2019 à 16 h 08 min:
Rétablir l'ISF RIC Revalorisation des retraites. Croyez vous satisfaire les retraités qui vivotent avec une augmentation de 0.3 %. augmenter le taux d'intêret des livrets d'épargne Revalorisation du point d'indice de la Fonction Publique et augmenter l'indice des catégories C. Réduire l'écart de salaire pour qui se creuse entre riches et pauvre. Les salaires les plus élevés ne devraient pas être supérieur à 30 fois le SMIC et cela représente déjà beaucoup ! Supprimer les cumuls d'emplois chez le politiciens. diminuer le nombre de députés et sénateurs et ponctionner leur salaire en fonction de leur présentéisme aux instances. Les électeurs élisent des représentants politiques non représentatifs car trop assoiffés par attrait du gain financier. tout politicien condamné pour x raison doit être définitivement exclu de son poste. Et pour Nîmes : nos chemins en garrigue sont dans un état lamentable malgré les sommes d'impôts que l'on nous ponctionnent. Plus de contrôle des sociétés employées pour le goudronnage qui se contente de réparer un nid de poule sur 3 et de façon incorrecte. Terre de Rouvière à nettoyer afin de nous préserver des feux de garrigue. Merci de l'attention qui sera portée à mes doléances.
Romain françoise a écrit le 18 janvier 2019 à 15 h 44 min:
Nous sommes la vraie classe moyenne celle qui a un peu plus de 4000€ de retraite qui paye l'impot sur le revenu et n'a pas eu de réduction de taxe d'habitation. depuis 10 ans nous aidons un de nos enfant touché par la crise de 2008, il était alors en CDD nous nous so; mmes appauvri durant cette période allant jusqu'a lui donner notre véhicule C'est ca la solidarité entre générations force d'encadrement L 'etat passe son temps a restreindre la liberté de tous parceque certains ne respectent rien il faut arreter de favoriser les grosses entreprises qui prennent la place des artisans comme par exemple en ce qui concerne le solaire pourquoi en matière d'artisanat faut il ^payer pour pouvoir accéder à certaines activités il y a beaucoup trop de réglementations dans ce pays . arretez on étouffe
Romain françoise a écrit le 18 janvier 2019 à 15 h 44 min:
Nous sommes la vraie classe moyenne celle qui a un peu plus de 4000€ de retraite qui paye l'impot sur le revenu et n'a pas eu de réduction de taxe d'habitation. depuis 10 ans nous aidons un de nos enfant touché par la crise de 2008, il était alors en CDD nous nous so; mmes appauvri durant cette période allant jusqu'a lui donner notre véhicule C'est ca la solidarité entre générations force d'encadrement L 'etat passe son temps a restreindre la liberté de tous parceque certains ne respectent rien il faut arreter de favoriser les grosses entreprises qui prennent la place des artisans comme par exemple en ce qui concerne le solaire pourquoi en matière d'artisanat faut il ^payer pour pouvoir accéder à certaines activités il y a beaucoup trop de réglementations dans ce pays . arretez on étouffe
Yaya a écrit le 18 janvier 2019 à 15 h 39 min:
Bonjour, 1- réduire les dépenses de l'État : de nos dirigeants jusqu'au cœur des ministères 2 - revoir la politique d'immigration et d'accueil, droit du sol, regroupement familial, clandestinité... 3 - revoir le calcul des impôts sur le revenu des célibataires : aucune raison pour qu'ils soient plus taxés 4 - encadrer, contrôler les dépenses des collectivités territoriales : embauches, travaux... 5 - que la politique ne soit plus un métier 6 - mettre fin au cumul des mandats 7 - favoriser l'implantation des entreprises, leur développement : moins de charges, d'impôts etc.. avec des garanties sur l'emploi 8 - suppression des frais d'héritages
a écrit le 18 janvier 2019 à 15 h 17 min:
COCO: Remettre l Isf Instaurationc du R.I.C Moins de députés et sénateurs surtout lorsque on voit le salaire qu ils touchent pour dormir a l Assemblée Suppression de la csg Démission de Mr Macron Moins de charges patronales Suppression taxes carburants
bernard malecot a écrit le 18 janvier 2019 à 14 h 56 min:
1)DIMINER LES DEPENSES DE L'ETAT -supprimer certains postes de fonctionnaires inutiles -Non remplacement d'un fonctionnaire sur 2 qui part en retraite -Supprimer les sous prefets qui sont souvent des doublons grassement payés. -alleger les assemblées constituantes -Les députés:Diminution de 50% -Alignement des avantages sociaux sur ceux du régime général -Les senateurs Supression,car,ils n'ont qu'un avis consultatif et ont des salaires mirobolants. -La ville,la communauté de commune le departement,la région: Là aussi trop d'echelons.Tout pourrait se decider au niveau régional. LA SANTE: -Contrôle strict des arrêt de travail par des medecins indépendants. -Diminution des frais de transports qui representent 20% du budget de la SS en privilegiant les transports en commun. LES INSTITUTIONS -RIC uniquement pour des problèmes locaux comme en Suisse. LA FISCALITE -Retablissement d'une CSG normale pour les retraités. -Suppression de la cotisation de retraite pour les retraités qui continuent à travailler.Il payent pour le "roi de Pusse",car,ils n'ont aucune revalorisation de celle ci à la fin de l'année.il s'agit donc d'un racket fiscal . -Pas de suppression de l'ISF qui est un impot qui ne rapporte rien . -Impostion des plateformes etrangères qui font des fortunes en France et ne payent pas d'imot:AMazon,Google,Facebook ect.
Gardons espoir a écrit le 18 janvier 2019 à 14 h 55 min:
Bonjour, il faut aborder le thème du logement social... Déjà, au vu du manque de logement, est-il normal, par exemple, qu'une mamie, seule, vive dans plus de 100m2 quand des familles sont en attente de logement ? Il y a de très très nombreux cas comme celui ci. Ne devrait-il pas y avoir des évolutions sur ce point ? Ensuite est ce une bonne chose de mettre des pénalités financières aux communes qui n'ont pas réalisés assez de logements sociaux ? Les communes manquent déjà de moyens alors comment financer ces logements et payer ses sommes le temps de se remettre dans la norme, ce qui prend parfois beaucoup de temps malgré la bonne volonté des maires. Ne pourrait-on pas trouver une autre formule pour inciter les maires à tenir les quotas sans pour autant plomber leur budget ? Merci pour votre attention si vous le lisez...........
Gardons espoir a écrit le 18 janvier 2019 à 14 h 47 min:
Grand Bourgtheroulde a de la chance d'avoir un tel complexe sportif, M. Le président ne risque pas de venir chez nous à Bernis (Gard) où il n'y a rien, nous n'aurions même pas une salle pour l'accueillir, tout comme les enfants n'ont pas de salle pour pratiquer un sport... pourtant nous aussi nous sommes plus de 3500 habitants. Comment dire aujourd'hui aux enfants d'avoir une vie saine et de faire du sport quand la commune n'a pas les moyens de leurs offrir un lieu de pratique ? Quand on connaît les bénéfices du sport sur la santé et le bien être pour les enfants (confiance en soi, apprentissages divers, motricité pour les plus jeunes,.... ) Ne devrait-il pas y avoir un gymnase dans toutes les communes où se trouvent école maternelle et primaire afin de permettre à nos enfants de s'épanouir et d'appendre les valeurs de la vie ? On parle d'égalité mais déjà enfants il y a des inégalités... certains n'ont pas accès à la pratique sportive sans faire beaucoup de kilomètres ce qui n'est pas toujours possible... bien sûr il y a plus urgent... mais tout de même... chaque ministère devrait avoir quelques points urgents à traiter ça éviterait de tout mélanger et d'avancer plus vite, mais ce n'est que mon umble avis.
A a écrit le 18 janvier 2019 à 14 h 39 min:
Je suis consciente que nous avons beaucoup de chance de vivre en France. Mais si nous devions énoncer notre mal être, peux-être que nous commencerions par dénoncer les bas salaires, pour vivre désaiment avec son travail, d'avoir le pouvoir et le luxe de payer les études de nos enfants, lorsqu'ils souhaitent partir dans de grandes écoles ... aujourd'hui c'est mon cas, mono parentale, père absent et obsolète, 3 enfants étudiants universitaires à Montpellier et qui n'ont pas eu la chance de partir sur Avignon ou Arles dans les écoles payantes ... Je suis affligée de stopper l'envie de réussir à mes enfants, ils n'ont pas non plus envie de s'endetter pour étudier ... Je ne suis pas une rebelle de la société , mais aujourd'hui le fossé entre les classes moyennes voire pauvre et les riches se creusent d'autant plus ... merci pour votre lecture.
C a écrit le 18 janvier 2019 à 14 h 18 min:
Reconnaissance des assistants sociaux bac+3, de véritables cours d'éducations civiques de la 6eme à la terminale inclus permettant un véritable apprentissage des institutions, des modes électoraux en vigueur notamment du système judiciaire et de manière approprié afin qu'il ne s'agisse pas de cours de seconde zone, comme c'est le cas actuellement. Mettre un terme à l'actuel projet de réforme de la justice qui sous couvert d'amélioration n'a pour but que de refiler les flux judiciaires avec une seule considération d'ordre économique. Permettre un véritable rapprochement du justiciable avec l'institution judiciaire, augmenter le nombre de magistrat, de greffiers. Enlever du budget de la justice le budget pour l'administration pénitentiaire ce qui trouble l'apprehension exacte des moyens que veut donner l'état notamment à la justice civile. Reconnaissance et il serait temps, du vote blanc !!!!!!
A a écrit le 18 janvier 2019 à 14 h 04 min:
Aider les commerçants qui n'y arrivent plus avec les impôts et les taxes !!!
EPL a écrit le 18 janvier 2019 à 12 h 57 min:
Récompenser les gens qui travaillent en desocialisant et défiscalisant tout ou partie des primes versées par l employeur au salarié qui aura donner beaucoup d énergie pour la gagner. Il n est pas normal que sur les.primes il y ait les mêmes charges et impôts alors que le salarié qui a tout mis en oeuvre, parfois en faisant des heures supplémentaires non payées est le seul à mériter une Rémuneration pour cela.
Fabio a écrit le 18 janvier 2019 à 12 h 50 min:
Un sujet jamais abordé et facteur d’appauvrissement des français : L’épargne et l'impossibilité, aujourd’hui,pour les français "ordinaires" d'économiser honnêtement de l'argent au cours de leur vie,pour leurs vieux jours ou pour leurs enfants! Observez l'évolution ces dernières années de votre petite épargne patiemment et laborieusement économisée année après année (pour ce qui le peuvent encore...)Placée en Assurance Vie, Natixis,Livret A,PEA, PEL et autres Epargnes salariales...C'est une honte, c'est du vol organisée par les banques en partenariat avec l’État complice de la Banque Centrale Européenne ! (Cf les taux négatifs de la BCE/2% d’inflation annuel). C'est ce qui explique essentiellement la chute des rendements des petits épargnants... Ajoutez à tout cela toutes les taxes (CSG,CRDS...) et impôts sur les intérêts. Nous perdons notre argent en le confiant naïvement à une organisation de voleurs...(Cf Taux du Livret A de 0,75%, avec l’inflation, votre Rendement Réel est NEGATIF, -0,85% en 2018) Donc je demande qu’une Commission (à réfléchir) soit créée pour qu'une mise à plat soit réalisée en TOUTE TRANSPARENCE. MERCI.
Chris89 a écrit le 18 janvier 2019 à 12 h 33 min:
Rétablir l'ISF, supprimer la csg sur les retraites, création d'une taxe sur les échanges boursiers. Suppression du ''verrou de Bercy''. Retour du décalage de deux ans des élections législatives. Un seul mandat par personne et deux mandats maximum. Tout élu mis en cause judiciairement devra démissionner. Tout élu condamné sera exclu de la vie politique.