Écrivez un nouveau message.

 
 
 
 
 
Nom et e-mail non obligatoire.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Nous nous réservons le droit de supprimer, ou de ne pas publier les messages selon les règles établies dans l’onglet conditions d’utilisation.
291 messages.
Eric a écrit le 23 janvier 2019 à 15 h 42 min:
Doléances Augmentation du SMIC et non de la prime pour l emploi qui prive la SS de cotisations et nous conduira sur une perte des prestations qu'il faudra corriger par des assurances pour se protéger, pour ceux qui le peuvent….. Suppression de la CSG sur les retraites qui pénalise les couples modestes ayant fait le choix de travailler pendant plus de quarante ans au dépend de leur vie familiale, qui pendant leur activité ont cotisé pour les retraités et dont on demande aujourd'hui a cotiser pour les actifs , alors que d'autres financements d'aides aux actifs seraient plus justes ( fraude fiscale, impôt sur la fortune, etc ) Calcul de l'augmentation des retraites basé sur l évolution du pouvoir d'achat, pour permettre un niveau de vie décent Augmentation du minimum retraite et contrôle de l'attribution des retraites versées a l'étranger. Abandon de la reforme sur la retraite par point, qui générera des incertitudes au niveau de la valeur du point au moment du départ à la retraite, et permettra aux dirigeants d'en faire une variable d'ajustement . Dans ce cas on peut déjà constater les effets, en prenant pour exemple la décision prise par le gouvernement en désindexant de l'inflation l'augmentation de la retraite des retraités actuels, qui ce solde par une perte de pouvoir d'achat important puisque le niveau de l'inflation est de l'ordre de 1.5% alors que l'augmentation des indemnités retraite n'est que de 0.3% .Dans le même ordre d'idées cette démarche peut être pratiquée a la valeur du point et réduire le niveau de vie des futurs retraités en fonction des décisions prises par les dirigeants. Révision et regroupement des règles des prestations sociales. Rétablissement de l'impôt sur la fortune. Taxation des revenus boursiers. Contrôle et contre partie du financement attribué aux entreprises ( délocalisation investissements emplois). Plus de participation du citoyen dans les décisions de l état (référendum) . Réforme du code des élections prenant en compte les abstentions, les votes nuls plus de proportionnalité pour désigner nos responsables politiques. Diminution du nombre de Députés Sénateurs avec contrôle et présence de leurs activités. Remettre le politique au niveau du citoyen salaire, retraite Augmenter le nombre d'assiettes sur le calcul de l'impôt sur le revenu. Le nombre incalculable de taxes nous amène a payer des impôts ou des taxes sur des taxes ou des impôts déjà payé. Les métropoles ainsi que les régions n'ont fait que d'augmenter des doublons dans le mille feuille administratif, en éloignant le citoyen des décideurs,sans réelle amélioration des services. L'enseignement plus de respect pour les enseignants et des moyens adéquats a leurs missions La santé même si les technologies évoluent l'humain doit être préservé. Prioritairement l'accès a tous les Français dans les délaies les plus courts et dans les meilleures conditions doit être de rigueur. Le déficit du nombre de médecins, l absence de contrôle des dépassements d'honoraires, induisent des difficultés qu'elles soient financières ou institutionnelles, engendrent des retards, et même des absences des soins ne permettant pas a une certaine frange laborieuse de la population a se soigner dignement; Alors que l'on constate une gratuité des soins pour des populations de migrants économiques qui n'ont jamais cotisé a la sécurité sociale. La France est une terre d'accueil faisons en sorte qu'elle soit égalitaire en matière de santé. une justice totalement indépendante et rigoureuse pour tous. Une police respectée et visible partout pas seulement sur les ronds points ou sur les routes mais aussi dans des lieux dit `` zone de non droit ''. Tolérance envers d'autres pratiques, mais notre culture doit être préservée ,Il serait inadmissible que sous couvert de la laïcité nos règles de vie soient contestées et nous amènent a changer nos traditions ,nos racines. Contingenter des volumes d'immigrations afin de recevoir les migrants dans de meilleures conditions et procurer une bonne intégration Procéder a des contrôles plus sévères immigration clandestine . Bien différencier droit d'Asile et immigration économique. Ecologie: Des efforts doivent être fait avec des incitation financières notamment sur les bâtiments. Arrêter la taxation des produits pétroliers (carburants) en contre partie développer des modèles écologiques au niveau Européen car la pollution ne s'arrête pas aux frontières Pourquoi les Français feraient des concessions financières importantes alors que d'autres pays continueraient a polluer l'atmosphère. Véhicules électriques: Production électrique comment? Nucléaire? Ne seront nous toujours pas dépendants d'autres pays pour la production de batteries et de leur matières premières? Recyclage des batteries ? Que ferons nous des vieux diesels? Pollution des Tanker, des avions? Pollution environnementale produits phytosanitaires ;etc….
Danielle a écrit le 23 janvier 2019 à 15 h 25 min:
Tout d'abord baisser la TVA sur l'alimentation et les carburants. Augmenter les bas salaires, pas seulement le SMIC. Réduire les salaires et retraites des présidents ministres, sénateurs, députés. Supprimer les avantages de ces retraités (voiture, secrétaire..) Remettre l'ISF Supprimer le CICE Réduire les charges de PME Augmenter les taxes des grands groupes Récupérer les impôts des GAVA Réduire l'évasion fiscale. Taxer l'importation de tout produit non conforme à nos normes. Donner plus de moyens auxEPAHD foyers de la DDASS, hôpitaux.. Permettre l'apprentissage dès 14 ans et plus 16 Reduire les aides des personnes ou des familles qui fraudent ou qui ne respectent pas la loi. Une immigration économique plus choisie comme au Canada ou en Australie. La même justice pour tous. Stop à la justice laxiste envers les délinquants. Revoir les lois pour les délinquants mineurs et étrangers trop vite relâchés après leur arrestation !!! Instauration du RIC Rendre le vote obligatoire Comptabiliser les votes blancs et refaire les élections en cas de compte majoritaire Sans oublier de repasser à la limitation à 90 km/h Merci de m'avoir lue.
Poor new a écrit le 23 janvier 2019 à 14 h 55 min:
- Ramener le nombre de fonctionnaires de 5,6 à 2 millions (Allemagne 86 millions d’habitants avec 2 millions d’agents publics (population de la France 66 Millions) - Augmentation du temps de travail de la fonction publique et collectivité territoriale de 32h à 39h (la moyenne dans le privé est de 39h) Revoir le mode de calcul des heures supplémentaires qui est scandaleux dans les conventions collectives du public en particuliers pour les CHU et Police et territoriales. - Contrôle de «l’absentéisme culturel» dans la fonction publique particulièrement dans les collectivités territoriales, Hôpitaux publics (CHU) et Éducation nationale (enseignants) Mettre en place les trois jours de carence à l’exemple du privé - Contrôle des heures de travail réellement effectués dans l’éducation nationale professeurs des écoles, enseignants et professeurs d’université. Faire la formation pour acquérir de nouvelles compétences en prenant 1 mois dans les 3 mois de congé et non pendant les cours des étudiants. - Aligner les rémunérations de la catégorie C sur les ouvriers et employer du privé et pour tous les fonctionnaires augmentations du salaire au mérite. Au non quoi les fonctionnaires devraient être mieux payés hors des cadres et partir plutôt à la retraite que le secteur marchand ? - Mettre en place dans la fonction publique et collectivité territoriale la culture des objectifs, résultats et R.D.V. annuel. - Fin des avantages et privilèges des fonctionnaires, députés, sénateurs. Les conditions doivent être les mêmes que la société civile. Alignements des départs à la retraite sur le privé - Abolir les privilèges des députés, sénateurs, des présidents de la république. - Cumuls des mandats, cumuls des retraites, « L’argent de poche » dont l’utilisation n’est jamais justifiée... Mis en place par Mitterrand (garde du corps, bureau, logement, cumul des retraites…) les avantages de Monsieur Valéry Giscard d’Estaing sont scandaleux y compris les anciens présidents Chirac, Sarkozy, Hollande. Prendre exemple des pays nordistes dont les anciens responsables politiques redeviennent de simples citoyens. - Les statuts des agents publics et territoriaux doivent être des contrats de droit privé. - L’État doit revenir à des fonctions régaliennes. - Pour les fonctionnaires qui font de la politique que cela soit effectué en dehors des heures de travail Un salarié du privé adhérent d’un parti politique ne peut se permettre de s’absenter pendant ses heures de travail dans une entreprise du secteur marchand Cela n’est pas donné à tout le monde de faire de la politique en étant fonctionnaire (payé par les contribuables)pendant ses heures de service.C’est la raison que les parlementaires de notre pays ne sont pas représentatifs de la société française, car la plupart sont ex-fonctionnaires ou enseignants qui ne connaissent pas les semaines de 60 heures des chef d’entreprise, cadres,...) - Fermeture des administrations publiques en doublons ou sans utilités (compte rendu de la Cour des comptes) - Création de maisons médicales à proximité des CHU pour désengorger les urgences afin de mettre fin à la bobologie éventuellement la fin de la gratuité pour les pathologie qui ne sont pas des urgences. - La collectivité participe au financement de la formation des étudiants médecins. La contrepartie obligation de s’installer dans les régions en manque de médecin et interdire l’installation dans les départements en sureffectifs. - Fin de la gratuité des interventions des urgences en haute montagne pour responsabiliser les inconscients surtout les étrangers - Contrôler l’immigration Instauration d’un quota annuel et immigration positive pour les secteurs en maque de compétences L’économie française n’a plus la capacité d’intégrer ses propres ressortissants avec 6 millions de chômeurs - Maintient des 80 Km/h (ceux qui sont contre ne font que 4 mille Km/h par an) - Création d’une taxe carbone sur l’aviation - Sortir les véhicules des centres-villes avec création des parkings à l’extérieur et seul autorisé des véhicules électriques et transports publics propres avec plus d’offres, suivant la faisabilité « la gratuité » - Rendre le vote obligatoire et prendre en compte les votes blancs ainsi que les absents - Et que les recommandations de la Cour des comptes soient prises au sérieux une fois pour toutes et ne terminent pas dans une armoire à prendre la poussière. Mon mécontentement et ma dénonciation ne viennent qu’appuyer les nombreuses enquêtes des médias (documentaires, revues et études économiques, débats politiques,... et de la cour des comptes.) Quand au grand débat national de notre Président de la république Macron sur les questions du site www.granddebat.fr les nombreuses « questions fermés » ne peuvent tourner quant à son avantage. Lamentable ! UN CITOYEN ORDINAIRE QUI EN N’A RAS-LE-BOL DE PAYER DES IMPÔTS ET DES TAXES POUR UNE CATÉGORIE D’ASSISTÉ MINORITAIRE DONT LA SEULE COMPÉTENCE ET DE SE PLAINDRE EN PERMANENCE, A PLEURNICHER, FAIRE GRÈVE, ET A SE FAIRE CIRER LES POMPES RÉGULIÈREMENT PAR LES MINISTRES DE TUTELLE, MAIRES, PRÉSIDENT DES RÉGIONS... IL FAUT AVOIR LE COURAGE DE REFORMER LA OU CA FAIT MAL ! QUI DE PLUS RUINENT NOTRE PAYS !
a écrit le 23 janvier 2019 à 14 h 51 min:
JPJ30-Liste de doléances -Rétablir l'ISF -Baisser la TVA -Faire rentrer rapidement dans les caisses de l'Etat les arriérés d'impôt et les dettes des riches personnalités -Supprimer (dissoudre) le Sénat -Attribuer un pouvoir répressif à la Cours des Comptes -Supprimer l'ENA. Il y a d'autres écoles en France qui conduisent à des diplômes administratifs sans enseignement de la langue de bois -Réduire drastiquement les avantages des anciens présidents de la République -Recentrer en les dégraissant les institutions et services départementaux et régionaux multiples: suppression de doublons et du nombre important de "vice-présidents" de toute sorte parfaitement inutiles. Mettre en place des organismes centraux de police (ordre public) et d'équipement et de veille technologique(aménagement du territoire)pouvant permettre la disparition pure et simple des préfectures -Exiger du couple Macron le remboursement des dépenses faramineuses engagées pour leur confort -Etablir un impôt sur les chiens -Equiper obligatoirement les véhicules particuliers de grosse cylindrée de dispositifs (électronique, informatique,...) qui permettraient d'augmenter de manière conséquente les tarifs des carburants et ceux des péages autoroutiers -Réduire jusqu'à interdire les compétitions de véhicules à moteur fortement polluants (voitures et motos de course, de rallye,...)
Christian Mellier a écrit le 23 janvier 2019 à 14 h 51 min:
bonjour déjà remettre aux retraites la csg et indexer les retraites sur le coût de la vie combattre le chômage récréer des emplois industriels revoir les taux d imposition tranche supplémentaires pour compenser isf revoir les impôts payes par les grandes entreprises optimisation fiscale abusives mille feuilles territoriales incompréhensible salaires des présidents de commissions fantômes ainsi des avantages des anciens présidents donner la paroles aux citoyens localement aussi trop de dépenses pas toujours justifiées revoir les niches fiscales
Cécile a écrit le 23 janvier 2019 à 11 h 16 min:
Bonjour, Voici quelques idees: Democratie: Refonte de la république avec la réécriture d une 6 ème république dont les institutions et les lois sont adaptées à notre société moderne et en prévention de ses derives. Reconnaissance du bulletin blanc. A partir de 25% de bulletins blancs présents dans les résultats d une election , annulation de l élection.... on recommence l élection. Aucun président de la république ne peut être élu avec moins de 55% des votes. Évaluation annuelle de la réalisation du programme proposé par le président . Mise en place du référendum populaire Société Allocations familiales Pourquoi inciter la population à procréer alors qu' il n y a pas les moyens d accueillir des enfants dans leur scolarité, pas d emploi pour tout le monde et que les services publics (hôpitaux crèches,lycée, universités) n'ont pas les moyens d accueillir la population, La surpopulation humaine met en péril l avenir de la planète et donc sa propre survie... Je préconise donc une nette diminution des allocations familiales voire une disparition des aides au delà du 3ème enfant et une redistribution de l argent économisé sur les services éducatifs et de soins. Une activité obligatoire ( 3 heures par jour) adaptée à toute personne bénéficiant d un revenu de l état (RSA) et qui n est pas en recherche active d emploi.(debroussaillage, entretient des rivières,..) :diminution d une société parallèle, ressocialisation,revalorisation de soi, =meilleure ambiance . Fiscalité Taxer toute entreprise qui rapporte de l argent sur le sol français Taxer les machines qui produisent en remplaçant une main d oeuvre humaine. Taxer tout produits (de consommation ou pas) importés et ne respectant pas les normes sanitaires Française. Taxer à hauteur du coût des plans sociaux toute entreprise qui délocalisé sa production hors des frontières française et surtaxer ses produits à l import. Taxer tous citoyens même symboliquement (égalité des citoyens entre eux) Suprimer les stationnements payant sur la voie publique, limiter si besoin le stationnement à l horaire. Limiter l utilisation des radars routiers en nombre. Pouvoir d achat: Mieux encadrer les salaires et l augmentation des salaires dans une entreprise. Si les ressources (salaire et ou action) de la hiérarchie ou des actionnaires augmentent le reste des salaires augmente dans les memes proportions. ..... ARRÊTER DE NOUS PRENDRE POUR DES VACHES A LAIT ET DES IDIOTS
Geneviève a écrit le 23 janvier 2019 à 10 h 58 min:
Revaloriser les retraites Remettre l'ISF UN référendum pour une nouvelle constitution RIC révocable à mi- mandat ( y compris le président de la République) Fusionner le sénat avec le comité économique et social Baisser le nombre et les revenus des députés , sénateurs ,ministres , hauts fonctionnaires Imposer une échelle des salaires . Et que le président montre l'exemple Comptabiliser le vote blanc Supprimer la TVA sur les produits de première nécessité Que les grandes société de l'internet , et autres ,paient des impôts Que seules les petites entreprises qui croulent sous les charges puissent bénéficier des aides du CICE
albert chennouf-meyer a écrit le 23 janvier 2019 à 10 h 36 min:
Voici mes doléances pour faire avancer le fonctionnement de l'État et pour une juste représentation des français. 1- Suppression de toutes les taxes nouvelles qui plombent le pouvoir d’achat. 2- Suppression de la #CSG pour les retraités à compter du 1er Janvier, avec remboursement des sommes versées dans l’année 2018 ! Non, à la mise en place du remboursement au 1er juillet ! Que ce soit immédiat ! 3- Exiger du Président de la République, Emmanuel Macron, qu’il revalorise les retraites d’au moins 20% et du SMIC de 200 € net mensuel, pour tous, fonctionnaires compris ! 4- La dissolution de l’assemblé nationale doit être effective avec instauration d’une constituante pour une établir une nouvelle constitution ! Il est anormal de voir un @Parti Socialiste qui représente 5% des suffrages mais qui a une dizaine de députés, alors que le #RN et #LFI, qui émargent à plus de 20% mais n’obtiennent que 7 à 8 député. Le comble, c’est le @PCF, à même pas 2% et qui obtient un groupe au palais Bourbon ! L’instauration du Référendum d’Initiative Citoyenne doit être la base de la nouvelle gouvernance. 750 000 signatures et 5 % de parlementaires doivent permettre le déclenchement du R.I.C sans passer par le conseil constitutionnel. 5- Un débat sur l’immigration en général s’impose et aucun gouvernement, ne pourrait faire l’économie pour éviter l’implosion du pays. La priorité doit aller aux français d’abord et ce, quelque soit leur religion, leur couleur de peau et de leurs opinions politiques. 6- La suppression de l’Aide Médical pour les Étrangers (l’A.M.E), elle plombe les comptes de la sécurité sociale. Suppression des privilèges et indemnités des anciens présidents de la république, des 1ers Ministres et des ministres. Suppression d’indemniser les préfets hors cadres et ceux au placard, payés à ne rien faire. Suppression de toutes les niches fiscales, journalistes, footballeurs, comédiens, charlatans, saltimbanques … 7- Comptabilisons le vote blanc en rendant le vote obligatoire.
JauneCocu a écrit le 22 janvier 2019 à 18 h 47 min:
Pour la fiscalité : 1/ Supprimer toutes les taxes et cotisations diverses, aussi bien dévolues à l’État qu’aux collectivités et aux corps intermédiaires ou partenaires sociaux, et les remplacer par un seul impôt, fût-il plus important, à la source de toutes les transactions financières (bourse et interbancaire compris). L’important ici est de pouvoir permettre une lisibilité. Cela permet également qu’il n’y ait qu’un collectage ce qui réduit les frais des collectivités, de l’État, des entreprises, des partenaires sociaux. Il n’y aurait plus qu’un service qui serait le seul habilité à effectuer des prélèvements de l’impôt. Il est entendu que la suppression des prélèvements s’applique aussi aux charges dites patronales liées aux salaires. Le salaire net avant impôt devient le salaire brut d’aujourd’hui chargé des charges patronales (par exemple, le SMIC brut de 1521,22 € passe à 1750 €, l’entreprise n’ayant plus de charges sur les salaires. C’est sur cette somme que la personne est imposée). Les structures gérées par les partenaires sociaux restent en l’état. Par exemple, la sécurité sociale négocie chaque année, par une discussion publique, sa dotation qui est ensuite versée par l’État. 2/ Rendre l’impôt plus progressif en créant 15 tranches. Tranche 1, moins du SMIC, un impôt symbolique. Tranche 2 : du SMIC à 2 fois le SMIC, tranche 3 : jusqu’à 3 fois le SMIC, tranche 4 : jusqu’à 4 fois le SMIC, etc. Tranche 12, jusqu’à 14 fois, tranche 13 : jusqu’à 17 fois, tranche 14, jusqu’à 20 fois, tranche 15 : au-delà avec un impôt à 90 %. 3/ Publier chaque année les montants de l’impôt de tous les citoyens et de toutes les organisations. 4/ Les services publics sont servis à tous les citoyens qui paient l’impôt. Les résidents ne payant pas l’impôt bénéficient des services publics qui facturent le montant des frais. Les résidents ne payant pas l’impôt sont soumis à une taxe de séjour. 5/ Tous les citoyens qui n’ont pas de revenu perçoivent un revenu de 1250 € mensuel sans condition. C’est moins que le SMIC qui est à 1750 € et malgré tout important puisque les produits de consommation ne sont plus taxés. 6/ Imposer une taxe à 90 % sur toute succession qui dépasse un plafond équivalent à l’acquisition d’un logement pour les héritiers (200 000 € par héritier indexés sur l’évolution des prix de l’immobilier). C’est une façon de redonner une égalité à l’école où chacun doit travailler pour son avenir parce que celui-ci n’est jamais garanti. 7/ Assurer une retraite équivalente et identique pour tous les citoyens (2000 €). Si on considère qu’un salaire plus élevé se justifie par des responsabilités, à la retraite, plus personne n’a de responsabilités qui justifient un revenu plus élevé. Qui plus est, une personne qui a eu un salaire élevé a pu épargner pour sa retraite. La retraite s’applique de la même façon pour tous, aucune activité ne pouvant justifier de compter davantage (élus par exemple). Pour l’organisation de l’État : 1/ Déconcentrer l’ensemble des instances de l’État sur tout le territoire. Par exemple, la maison du président à Bourges (centre de la France), le ministère de l’Éducation à Strasbourg, le ministère de l’Économie à Nantes, l’Assemblée nationale à Toulouse et pourquoi pas le Sénat à La Réunion, etc. Il s’agit de mettre les représentants du peuple dans les mêmes conditions d’existence avec la contrainte des déplacements, des communications, etc., et que l’ensemble du territoire soit représenté par une instance de l’État. Cela permet aussi de repenser les structures de l’État (autoroutes, voies ferrées, connexion internet, services publics, etc.). 2/ Les instances de l’État seront louées et changent d’emplacement tous les 12 ans. Là encore, il s’agit de mettre les conditions d’exercice des affaires de l’État dans des conditions similaires à l’existence réelle et concrète des entreprises et des personnes. Par ailleurs, c’est une façon de pouvoir agir sur les loyers. Le jour où les loyers augmentent trop, il y a possibilité de partir ailleurs. 12 ans pour que le changement d’emplacement des instances de l’État ne coïncide pas avec les législatures. 3/ L’État doit se doter d’entreprises stratégiques de la vie sociale. Par exemple, une banque, une entreprise de production électrique, de voiture, de vêtements, d’outils, etc. ainsi que des exploitations agricoles. Accepter qu’elles puissent-être moins rentable qu’une entreprise privée, mais dont le pouvoir est d’agir sur les marchés concernés. Toutes ces entreprises auraient une marque reconnaissable qui permet au citoyen de choisir le privé ou le public. 4/ Publier la comptabilité analytique et géographique de l’État chaque année. On doit pouvoir retrouver le coût d’un établissement scolaire dans un village avec le coût du salaire du professeur de l’école, le coût du chauffage, etc. Il s’agit d’une comptabilité par secteur (éducation nationale par exemple) ou quand on clic dessus, on entre dans les détails (masse salariale par exemple) et quand on clic dessus, on entre dans les détails (département de l’Oise par exemple), etc. 5/ Tous les salaires de l’État sont compris dans une échelle de 1 à 20. Les salaires les plus élevés ne peuvent pas augmenter s’ils doivent dépasser 20 fois le salaire le plus faible. 6/ Une justice plus équitable pour tous les citoyens et qui se traduit par des peines plus équitables. Comment se fait-il que la population des prisons soit essentiellement la même : celle des catégories sociales populaires ? De deux choses l’une : soit c’est une population plus propice à la délinquance, auquel cas il faut qu’on donne les moyens qu’il n’y ait plus personne dans cette catégorie ; soit les personnes délinquantes des autres catégories sociales ont un traitement d’exception, ce qui n’est pas juste parce qu’il y a deux poids et deux mesures. Qui plus est, des responsabilités importantes, qui justifieraient des salaires importants, devraient signifier que le risque est plus important d’être hors la loi et il devrait y avoir plus de personnes de catégories sociales élevées qui se retrouvent dans nos prisons. Pourquoi n’y a-t-il pas des banquiers, des élus, des policiers, des professeurs, des présidents d’université, des juges, des avocats, des journalistes, des acteurs, des chanteurs, des militaires, des vendeurs d’armes, des entrepreneurs dans nos prisons ? Leur seul statut leur éviterait-il d’être délinquants ? Si oui, il faut donner le même statut à tous les citoyens pour qu’ils ne soient plus délinquants. 7/ La saisie de la justice et d’un avocat est gratuite. L’avocat est rétribué par la partie perdante à qui incombent les frais d’avocat de la partie adverse. En cas de non-lieu, un forfait est appliqué pour la rétribution des frais d’avocats. Pour des affaires qui durent plus d’une année, les frais d’avocats sont payés par une dotation publique qui sera remboursée à la fin de l’affaire. Une affaire ne peut pas être traitée dans un délai de plus de 2 ans par juridiction (soit 4 ans au maximum avec appel, 6 ans avec la cassation). 8/ Supprimer ou généraliser les comparutions immédiates et la détention provisoire. Les mêmes procédures juridiques sont appliquées à tous les citoyens quitte à organiser les moyens pour que les présumés ne quittent pas le territoire (avec un bracelet par exemple) ou n’entrent pas en relation pour influencer les témoins (assignation à résidence avec contrôle). 9/ L’État renonce à une juridiction particulière de l’administration. Elle est soumise à la même juridiction que l’ensemble des organisations et individus de la société. Le statut de fonctionnaire est ramené à un statut de contrat à durée indéterminée avec mention du service public qui le bloque pour une durée de 10 ans renouvelable pour assurer la continuité des services. Ce blocage est aussi ouvert aux entreprises privées qui le souhaitent. 10/ Le droit prescrit la règle pour nulle autre catégorie que pour le citoyen Toute les règles de droit, dans tous les codes, ne connaît que le citoyen. La définition des fonctions et statut est réglée par des conventions. Pour le débat démocratique et la citoyenneté : 1/ Le vote se fait en classant les candidats de 1 à 5. Tous les électeurs, dans l’isoloir, classent les candidats de leur choix de 1 celui qu’il préfère, à 5 celui qu’il préfère le moins. Un candidat est élu s’il obtient 50 % des voix en choix 1 ET moins de 20 % des voix en choix 5. Si le premier candidat ne répond pas à ces critères, le 2e candidat peut être élu s’il obtient au moins 40 % des voix en choix 2 ET moins de 10 % en choix 4 et 5. 2/ Compter le vote blanc et l’abstention dans les résultats des élections. L’élection est supprimée et les candidats révoqués si le vote blanc et l’abstention atteignent plus de 50 % des voix et l’élection est reportée 3 mois plus tard. 3/ Les élus sont pénalement responsables et révocables par 20 % des électeurs inscrits répartis équitablement dans les circonscriptions et les conscriptions. La répartition géographique par circonscription et par âge permet de limiter les abus des lobbies ou des groupes d’influences. 4/ Organiser les pays de la zone Euro en fédération d’État avec un gouvernement élu par le suffrage universel. Avoir aussi des marqueurs de cette appartenance : une carte d’identité, un passeport, un permis de conduire d’une forme identique. 5/ Organiser des élections européennes avec des élus responsables pénalement et révocables. Par demande de 20 % des électeurs inscrits répartis équitablement dans tous les États membres. 6/ Orienter l’Europe vers l’objectif du mieux faisant. C’est l’État ou la région la mieux dotée sur une disposition citoyenne ou sociale qui s’impose comme objectif pour tous les autres États à échéance de 5 ou 10 ans. Par exemple, tous les États doivent avoir l’objectif d’aller vers le SMIC le plus élevé de l’Europe. 7/ Dans chaque secteur de l’activité de l’État, les conseils d’administration comprennent, pour moitié, des membres citoyen, tiré au sort et renouvelable par tiers tous les ans. Par exemple, pour la plus haute juridiction de la justice, pour les médias, les entreprises publiques, etc. Cette activité compte comme service nationale. Une personne ne peut y siéger dans sa vie qu’une seule fois, soit 3 ans au maximum. Pour la transition écologique : 1/ Profiter de la réfection des toitures des immeubles ou maisons des villes pour installer des panneaux solaires. Le coût supplémentaire de l’installation solaire de la toiture est à la charge de la mairie qui est ainsi propriétaire de l’électricité produite qu’elle revend à EDF et retrouve son investissement. 2/ Mise en place d’éolienne de moyenne production pour tout lotissement de plus de 10 lots. Elles sont également mises en place par les mairies qui sont propriétaire de l’électricité produite. 3/ Les villes organisent la mise en place d’au moins 50 % des stationnements réservés aux voitures électriques, interdits aux voitures à combustion. Le stationnement est payant pour participer à l’aménagement. Une comptabilité est là aussi consultable publiquement. 4/ Toute installation d’une entreprise industrielle s’établit à la condition de compter, dans un rayon d’un kilomètre, une gare ferroviaire ou routière. L’objectif est de repenser l’organisation des villes en rapprochant les logements des lieux de l’exercice professionnel, sauf pour les industries qui peuvent générer des incommodassions. Dans ce cas, il faut penser les moyens du transport. 5/ Toute entreprise de commerce et de service ne peut s’installer que dans une zone où se trouvent, dans un rayon d’un kilomètre, des habitations. Il faut au moins autant d’habitations disponibles que ce que l’entreprise de service compte de salariés. 6/ Organiser, par commune ou quartier, des rendez-vous citoyens journaliers qui organisent des activités d’intérêt public pour lesquelles les personnes qui s’y rendent sont indemnisées de 10 € à 50 € par jour. C’est une façon de faire participer à la vie sociale ceux qui n’ont pas d’autres moyens de le faire parce qu’au chômage ou au RSA ou au foyer ou en congés par exemple. Le coût de cette mesure est compensé par une baisse des coûts de l’entretien municipal. 7/ Les transports payent à leur juste prix les usages des moyens mis à leur disposition. On sait que les autoroutes par exemple, sont beaucoup plus chères pour les camions que pour les voitures puisque les ponts sont plus hauts, les chaussées plus larges, les terrassements plus conséquents. Il faut faire payer les usagers de la route au prix réel. Il en va de même pour les avions et autres paquebots qui payent le carburant le même prix que les citoyens. 8/ Plus aucun véhicule de tourisme diesel n’est importé et fabriqué sur le territoire. Les immatriculations de ces véhicules n’est plus possible à compter du 1er janvier 2020. Les constructeurs ont obligation de reprendre ces véhicules au prix argus des personnes qui souhaitent s’en débarrasser.
JJ THOUVENIN a écrit le 22 janvier 2019 à 18 h 08 min:
Vers une transition environnementale en douceur. Coût de la transition environnementale C'est certainement la plus mauvaise manière d'aborder la question. Ne vaudrait-il pas mieux aborder le sujet sur ses aspects agréables ? c'est à dire celui du vivre mieux. Comment financer cette transition? ni par l'impôt ni par les taxes, c'est un repoussoir. Ce n'est pas au contribuable de payer, il paie déjà assez, 47% de prélèvements obligatoires. C'est au consommateur de payer. Cela signifie en premier lieu d'instaurer des taxes dissuasives à l'importation de produits ne respectant pas les normes environnementales européennes sur toute la chaîne de production. Si les autres pays européens renâclent comme pour les GAFA, la France agira seule. Nous savons tous ce qu'il faut faire pour préserver l'environnement à titre d'exemples: tous les futurs immeubles devront respecter les normes sur la haute qualité environnementale, il faut limiter l’étalement urbain, densifier les centre villes, développer l'économie circulaire, isoler les logements anciens, développer les énergies renouvelables, promouvoir les transports en commun propres et les transports doux (marche et vélo), favoriser l'habitat collectif au détriment de l'habitat individuel, limiter l'automobile en ville, interdire les véhicule les plus polluants, revoir toute notre agriculture intensive, favoriser l'agriculture raisonnée ou bio, limiter la production de viande etc etc Le problème majeur de la transition environnementale est l'acceptation sociale de cette mutation ,voir la fronde contre l’augmentation du prix du carburant. Cela signifie entre autre une stabilisation de la croissance économique, une modification profonde de notre mode de vie trop consommatrice de richesses naturelles, une stagnation de notre niveau de vie. Aussi longtemps qu'il n'a aura pas l'acceptation de cette modification de notre mode de vie, la transition environnementale sera mise en échec par la population. A travers cette acceptation se pose en premier la question des inégalités de patrimoine et de revenu. Lorsque l'on dit que l'environnement n'est pas contraire au social, encore faut-il s'entendre parce que l'on appel social, si le social c'est l’augmentation continue du pouvoir d'achat c'est impossible. Si le social c'est consommer moins mais vivre d'une façon plus frugale c'est possible.
nimoise a écrit le 22 janvier 2019 à 15 h 20 min:
Plus d'éclairage led, ou solaire, plus de caméras de surveillance.
x a écrit le 22 janvier 2019 à 15 h 18 min:
Je suis tout à fait d'accord sur le fait que le président touche les allocations familiales des enfants qui perturbent la société, mal élever, pas polie, violant ... Les parents ont baissés les bras sur l'éducation, il faut faire mal au porte monnaie malheureusement pour qu'ils soient plus conscient sur l'éducation de leurs enfants.
Boutillier a écrit le 22 janvier 2019 à 14 h 40 min:
Bonjour, Il faut réduire les depenses de l’Etat, ce qui implique continuer à réformer en profondeur. Concernant les aides, il serait souhaitable de contrôler plus efficacement les citoyens en bénéficiant, je pense à l’économie Souterraine,comment certains commerces avec très peu d’activité ont pignon sur rue ou des jeune au chômage peuvent s’offrir des voitures de luxe etc... les exemples sont à la pelle et sous nos yeux tous les jours. Concernant les hôpitaux, la police.... faire appel à des administratifs pour des tâches adm et mettre la technique à leurs vrais postes pour lesquels ils ont été formés, supprimer les postes impôts, conseil général etc... dont les missions ont été remplacées par l’internet. Pour les entreprises réduire significativement les charges pour permettre le recrutement, supprimer l’impots Sur les TPE. Redonner aux retraités leurs pensions en intégralité par la suppression pour tous de la CSG , CRDS... Supprimer la taxe d’ha Pour tout le monde et tout de suite. Diminuer le taux pour les successions Augmenter la TVA sur tous les produits 5,5 à 8, 20 à 22%..... Cela serait un bon début un impôt plus juste pour tout le monde. Merci
dietrich a écrit le 22 janvier 2019 à 13 h 54 min:
bonjour, le gouvernement doit poursuivre le changement , la reforme des retraite afin que tous travailleurs aient le même calcul de retraite (les 25 meilleurs années doivent être abolies ) elles sont pénalisantes pour ceux qui ont cotisés avant 1960 il faut dire au peuple le nombre d'enseignant qui n'ont pas de poste alors que les professeurs absents ne sont pas remplacés il faut que le budget de l’éducation nationale soit géré par un autre organisme que lui même. les montants d'inscription aux grandes écoles doit réduit considerablement
Chris89 a écrit le 22 janvier 2019 à 13 h 33 min:
Fin du régime présidentiel. Le président n'est plus élu au suffrage universel direct mais par les députés. Le parlement assure toutes les missions de l'état. Le Sénat est supprimé.
JJ THOUVENIN a écrit le 22 janvier 2019 à 10 h 40 min:
Organisation de l'état et des services publics État : l'état doit principalement se consacrer à ses fonctions régaliennes : sécurité intérieure et extérieure, (police, justice, armée), à la diplomatie, à l'éducation et au système de santé. L'état peut intervenir sur des grands projet structurants (exemple le grand Paris), l'aménagement du territoire, les équilibres entre territoires. L'état doit assurer la loi et l'ordre en toutes circonstances et avec tous les moyens dont il dispose (police, justice, armée), seuls conditions du vivre ensemble. L'état doit être un état stratège plus un maître d’œuvre qu'un maître d'ouvrage, il est un facilitateur, un coordinateur et un contrôleur. Pour ce faire,il faut clairement définir ce qui relève de la puissance publique et ce qui relève des acteurs économiques. Sur le plan des ressources humaines, il faut rétablir les 39h payées 37h dans la fonction publique afin de pouvoir redéployer les effectifs dans les secteurs où il y de forte pénuries. Il faut aussi aller une modification de l'exercice du droit de grève pour un exercice plus démocratique du droit de grève (consultation préalable de la majorité du personnel) et une responsabilisation des acteurs (syndicats et directions des grands services) Services publics Vis à vis de collectivités territoriales et des grands services publics, les contrats d'objectifs doivent réactivés et scrupuleusement respectés, avec des systèmes de bonus malus. De même il faut redéfinir ce qui relève des services publics fussent-ils privés et de qui relève du marché du fait notamment des évolutions technologiques. Mais la différence de service rendu entre le public et le privé n'est pas toujours claire. Prenons les médias radios et télévisions, quelles différences entre France Inter et RTL, hormis la publicité, elles sont toutes anti françaises. A les entendre la France serait le pire pays où il faut vivre, inégalités en croissance, services publics en déshérence, gouvernement incompétent, parlement croupion, corruption à tous les étages, répression massive des citoyens récalcitrants etc etc.. ; Un service public de la santé à deux vitesses: contre cela il faut supprimer le secteur 2 pour les médecins, la pratique privée à l'hôpital public et rationaliser l'offre de soins, supprimer les passes-droit. Rétablir les 39h payé 37H, les 35h ayant été une catastrophe pour l'hôpital public.
JJ THOUVENIN a écrit le 22 janvier 2019 à 9 h 28 min:
La citoyenneté au quotidien La citoyenneté passe aussi par l'action quotidienne, à travers les associations, les clubs, les syndicats et les partis politiques.Les Français ne peuvent pas avoir que des droits, ils doivent aussi avoir des devoirs. Les salariés bénéficient en France de beaucoup d'avantages, assurance maladie, retraite, convention collective, œuvres sociales, mutuelles, assurance chômage, représentation dans les entreprises etc. La plupart de ses organismes sont gérés par les syndicats de salariés en lien avec les syndicats d'employeurs. Hors peu de salariés sont syndiqués bien qu'ils bénéficient des avantages dus aux syndicats. Ne faut-il pas aller vers la syndicalisation obligatoire ? De même la politique ne se résume pas à mettre un bulletin dans l'urne tous les deux ans, elle passe par les organisations politiques qui ont dans l'ensemble mauvaise presse. Il est facile de critiquer il est plus juste de s'engager. Ne faut-il pas mener une grande campagne pour inciter les citoyens à entrer dans des partis politiques, il n'en manque pas?
jpp a écrit le 21 janvier 2019 à 21 h 10 min:
L'état devrait arréter de prendre les derniers de cordée pour des imbéciles, aprés impots la difference des plus riches n'est plus que de 1 pour 4 au lieu de 1 pour 8, à combiens sont taxés les personnes qui gagnent des millions par an, peut importe, ils leur en reste toujpours autan pour manger, pas pour nous. Certains travaillent toute leur vie pour au final gagner moins à la retraite qu'un migrant qui lui aura droit à tout, CMU, logement, aide à l'emploi, et les Français galèrent toujours autant. l'Europe, cela a juste été un moyen de tirer les pays riches vers le bas, et d'enrichir les riches encore plus, ayant subi un licenciement pour fermeture de mon usine pour cause de délocalisation en pologne ou le cout du produit était 5 fois mois cher, que fait l'état pour ça rien, il doit prendre des actions dans ces entreprises je suppose
THOUVENIN Jean-Jacques a écrit le 21 janvier 2019 à 20 h 54 min:
Présidence : Il faut revenir à la lettre et à l'esprit de la 5ème république. Le président doit être élu pour un mandat de 7 ans non renouvelable. Le président est le garant des institutions, il est plus un arbitre qu'un acteur. Il est chef des armées, il est le seul habilité à signer les traités, il est seul à représenter la France à l'étranger et à détenir l'arme nucléaire. C'est le seul habilité à parler au nom du peuple français. Il est chargé de faire un rapport sur l'état de la France tous les ans devant le congrès. Il détient le droit de dissolution des deux assemblées. Toute atteinte à l’honorabilité du président sera punie de 6 mois de prison et de 10000€ d'amende. Le premier ministre ainsi que les ministres sont nommés par le Président. Comme le spécifie les articles 20 et 22 de la constitution le premier ministre détermine et met en œuvre la politique de la nation. Il est responsable devant le parlement.
Palmire a écrit le 21 janvier 2019 à 18 h 55 min:
Bonjour lectrice et/ou lecteur, ce grand débat offre la possibilité de s'exprimer : je pense que le vote doit être inscrit dans la constitution, que le vote blanc soit comptabilisé ainsi que le vote nul, en effet la personne qui se déplace et s'exprime dans un bureau de vote en sachant que ce dernier sera malheureusement nul, en réagissant ainsi il a quelque chose à dire - le mandat du président de la république serait de 4 ans avec élection à mi mandant comme aux USA - les président de la république,sénateur, député, secrétaire d'état, président de conseil régional et/ou départemental, maire, conseiller régional / départemental et/ou municipal et autres élus de la république devraient rendre leur siège l'année de leur 70ème anniversaire - rendre l'impôt plus simple à comprendre, qu'il soit individuel et non celui du foyer, quand aux propositions le concernant sa complexité ne permet pas s'exprimer plus avant - il serait bien que chaque citoyen paie l'impôt, les petits et les tout petits revenus réglerait l'euro symbolique , qui serait facilement prélevé sur leurs revenus - prévoir des tranches supplémentaires d'impôts pour prendre en compte la totalité des revenus des actifs français - ne pas avancer que de payer moins d'impôt rendrait moins de services publics, plus d'impôt à l'heure actuelle ne donne pas le signe de leur "conservation" - arrêter de penser que les retraités sont "riches" et pèsent anormalement sur les actifs, les retraités heureusement sont présents dans le soutien apporté aux jeunes actifs - il ne faut pas oublier que les associations fonctionnent avec un grand nombre de retraités qui offrent un bénévolat total et entier, il n'a jamais été calculé de manière significative la valeur heures de travail et correspondance financière - il serait bien de ne pas considérer les chômeurs,personnes précaires actifs et retraités comme des citoyens de seconde zone, lorsque l'on prête attention à leurs revendications et analyses de leurs situations, il y a une véritable intelligence pratique et pragmatique, digne d'intérêt - le train de vie du président de la république, des sénateurs, des députés et autres élus de la république devrait être revu à la baisse, en prenant exemple sur les élus des pays du nord - les forces de l'ordre sans distinction de corps, devraient avoir des locaux décents pour exercer leur activité, percevoir des rémunérations prenant en compte le grand nombre d'heures effectuées et les considérer au delà des pensées bienveillantes distribuées à longueur de temps sans récompense, il est vrai que ces dernières ne sont pas onéreuses - les entreprises françaises sont alourdies de charges ainsi que leurs salariés, le chômage ne baisse pas, il serait urgent d'avoir des approches différentes de celles utilisées jusqu'à présent afin de comprendre ce qui ne va pas vraiment - la lourdeur administrative de l'état s'améliore doucement, il y a des structures qui pourraient être supprimées et regroupées sur une seule entité, de ce fait des économies conséquentes pourraient être réalisées - arrêter de passer son temps à créer des commissions qui n'aboutissent souvent qu'à des rapports faisant tiroir restant pendant une semaine et poubelle restante ensuite - il y aurait encore beaucoup de choses à dire, l'essentiel aujourd'hui les français veulent VIVRE DE LEUR TRAVAIL et BOUCLER LEUR FIN DE MOIS , c'est honnête je crois -.
THOUVENIN Jean-Jacques a écrit le 21 janvier 2019 à 17 h 25 min:
Grand débat Fiscalité Services publics Fiscalité IRPP: tous les revenus quel que soient leur origine doivent être soumis à l'IRPP au premier euro, c'est une question de citoyenneté, sinon seul ceux qui paient l'IRPP devraient être électeurs. Il faut établir une tranche à 50% pour les revenus très élevés au dessus d'un million d'euros par an. TVA ; il faut baisser d'un point la TVA, compensé par une hausse du rendement de l'IRPP. ISF : il faut supprimer complètement l'ISF, impôt stupide. Il faut taxer les flux et non les stocks , selon ce principe il faut augmenter les droits de succession et la taxe sur les plus-value immobilières. La fraude fiscale doit être combattue sans ménagement, ainsi que l'optimisation fiscale au moins au niveau européen Dépenses publiques Sauf votre respect la question est mal posée. Comment diminuer la dépense publique et éventuellement quels services publics supprimés ? Vu comme cela aucun. Il vaudrait mieux au préalable définir ce qui relève de l'état, ce qui relève des services publics fussent-ils privés et ce qui relève du marché. Ce qui relève de l'état c'est clair, le régalien sécurité intérieure et extérieure, diplomatie, justice, et l'éducation et le système de soins. Le régalien difficile de faire des économie au contraire vu les menaces intérieures et extérieures ; sur l'éducation la question du supérieur se pose, sur la santé (12% du pib) on peut faire mieux avec autant si on a la volonté politique et si l'on n'a pas peur de se confronter aux réalités sociales, la aussi il y a des rentes de situations, secteur 2 pratiques privées à l'hôpital public hauts revenus. Première réforme : revenir sur les 35h qui sont dans certains secteurs même pas appliquées. Il faut aller vers les 39h payées 37 ce qui permettrait de redéployer des effectifs la où ils en manquent notamment dans la justice. Enseignements supérieurs Il faut aller vers une large autonomie des universités et un désengagement progressif de l'état. Établir la sélection à l'entrée dans les université filière par filière. C'est un noyau dur qui devra être abordé lors de la prochaine mandature avec un engagement clair et écrit des députés. Il faudra aussi revoir le nombre d'heures de cours de prof. Formation : tout jeune sortant du système éducatif doit avoir une formation professionnelle correspondant aux besoins de l’économie. L'apprentissage doit être valorisé. Un nouveau service public : celui de la grande dépendance. Un 5ème risque doit être créer au sein de la sécurité sociale ; celui de la grande dépendance. La prestation solidarité autonomie doit être revalorisée surtout pour les GIR 3, 2, 1. Les EPHAD doivent avoir plus moyens humains et matériels . Des incitations, notamment fiscales, doivent être créées afin d'inciter les personnes à prendre des assurances dépendances le plus jeune possible. Modèle social Notre modèle social est un des meilleurs du monde. Par contre il a été conçu à une période où la croissance économique était forte. La croissance forte est derrière nous à tout jamais sauf économie de guerre. Il nous faut adapter notre modèle social dans le cadre d'une croissance faible inférieure à 2%, il en va aussi de l'avenir de la vie sur terre. Aujourd'hui le financement de la protection sociale pèse trop sur le travail, donc la compétitivité de nos entreprises, il faut donc changer d'assiette. Passer d'une assiette reposant sur le travail à une assiette reposant sur les revenus comme dans la plus part des pays. Une taxe sur la valeur ajoutée ou sur les robots est un non sens, elle limiterait la compétitivité de nos entreprise les plus dynamiques et les plus innovantes et limiterait les investissements d'avenir (numérique, robotique etc). Il faut progressivement supprimer les cotisation maladie de 12,8% et famille de 5,25% payées par les « employeurs » en fait les entreprises. Le manque à gagner pour la sécurité sociale serait pris en charge soit par la TVA soit par la CSG soit par l'IRPP avec des mesures compensatoires sur les salaires et les retraites afin que ça n'obère pas le pouvoir d'achat. Il faut mettre plus en adéquation ce que l'on paie et ce que l'on reçoit, notamment en matière de dépenses de santé où l'on tendance à penser que tout est gratuit. Faut-il faire payer le contribuable ou le consommateur ? Pour certains services publics c'est le consommateurs qui paie électricité, gaz, eau d'autres c'est le contribuable, transport. Où placer le curseur ? Cela nécessite en soi un débat.
Samuel GRISVARD a écrit le 21 janvier 2019 à 17 h 10 min:
Monsieur le président de la République, Je vous écris en tant que citoyen en colère, en colère de voir son pays aller droit au mur. J'ai envie d'aider mon pays à aller mieux, alors voici mes que j'ai à vous soumettre: -Cesser l'immigration massive qui représente beaucoup trop d'argent dépensé aujourd'hui. l'aide médicale d'état nous côute 1M par an. -Imposer une laïcité répressive c'est à dire l'abolition des signes religieux dans l'espace public. -Ouvrir un référendum d'initiative citoyenne, comme en suisse! -Limiter les indemnités et les avantages des élus (parlementaires et ministres) -Un impôt qui aurait une multitude de tranches pour correspondre aux besoin de tous (riches comme pauvres) -Cesser avec les déserts médicaux . Les gens payent l’impôt mais voient de moins en moins de service public.. Pourquoi? -Ré-ouverture de toutes les lignes de train fermées, car le train c'est un maillon essentiel dans la ruralité. Aujourd'hui, les lignes de train ne cessent de fermer alors qu'on taxe le carburant. Pourquoi prendre les français en étau? Si vous décidez d'augmenter l'essence, alors il faut des investissements massifs dans le ferroviaire (TGV comme TER) -Pourquoi investir aujourd'hui dans les véhicules à batterie? Il faut se tourner vers l'hydrogène! un véhicule électrique à batterie à un coût humain et écologique lourd lors de sa fabrication, alors que l'hydrogène, il y en à partout autour de nous. -Il faudrait aussi contraindre les communautés d'agglomérations à électrifier les bus, par exemple en rendant obligatoire les trolley-bus ou bus à batterie ou bus à hydrogène! -Il faut également taxer le kérosène des avions pour financer les projets lourds de transports en commun -Il faut sortir du nucléaire et passer à une écologie décarbonnée! un rapport du CNRS (centre national de recherche scientifique) montre très clairement que d'ici 2050 on peux avoir une électricité totalement verte. Les français en ont envie Monsieur le Président.. -Il faudrait également remettre à l'ordre du jour l'idée d'un revenu universel. -Il faut aussi mettre fin au racket fiscal que subissent les usagers de l'autoroute, il faut re-nationaliser les autoroute, car on à payés pour les construire avec nos impôts, pourquoi payer encore par derrière pour les utiliser? -En finir avec les SDF français! Il faut les reloger EN PRIORITÉ sur les migrants clandestins -En finir avec le plastique qui pollue notre planète -Refuser la soumission à l'union européenne, notamment sur les migrants et les barrages hydro-électriques -Mettre en accessibilité une fois pour toutes les transports en commun, gage d'une meilleure intégration des personnes en situation de handicap. -Ouvrir l'école à tous les enfants victime de handicaps, gage d'une inclusion dans la société dès le plus jeune âge -Stopper la fraude fiscale (les riches pratique beaucoup ce sport) et sociale, par exemple faire sauter les 18 millions de numéros de sécurité sociale frauduleux dans le monde -Stopper la politique de l'intégration et passer à une politique d'assimilation. Les immigrés doivent apprendre à aimer leur pays et à parler PARFAITEMENT le Français. Trop d'immigrés ne parlent plus français et cela conduit au communautarisme. Trop d'immigrés et de descendants d'immigrés ont une haine profonde de la France aujourd'hui, et il faut trouver les moyens d'y mettre fin. Cela passe par une politique d'assimilation stricte pour obtenir la nationalité française, car aujourd'hui, la nationalité est trop facile à obtenir et cela est inadmissible -Obliger les immigrés et descendants d'immigrés (même avec la nationalité française) à donner un prénom Français, signe d'une assimilation dès le plus jeune âge. Si les immigrés gardent un prénom qui n'est pas d'origine française, ça les expose d'avantage au racisme, alors que si ils portent un prénom français, ils seront d'avantages considérés sur leurs compétences lors d'entretiens d'embauche par exemple -Ne pas céder face à l’Allemagne et garder notre siège dans le conseil de sécurité de l'ONU -Remplacer l'équipement vétuste de l'armée et ré-équiper l'armée avec du matériel uniquement français, qui fera tourner notre industrie. Je pense notamment au dernier véhicule tactique de chez ford. Un 4*4 français existe mais vous avez décidé d'aller s'équiper à l'étranger. -Imposer la préférence nationale systématiquement lors d'appels d'offres de marchés publics ou privés -Stopper la concurrence internationale déloyale, par exemple sur les oranges importées d’Espagne vendues moins chères que les oranges françaises et avec des normes sanitaires qui ne sont pas les mêmes.. Les personnes avec peu de moyen choisiront forcément les oranges espagnoles, faisant tourner le cercle vicieux de la paupérisation de la France. -Valoriser la filière de l'agriculture avec des aides en plus de celles de la PAC et aider psychologiquement et financièrement les agriculteurs en difficulté -Aider en priorité les TPE-PME car c'est elles qui fournissent l'effort financier des entreprises aujourd'hui -Stopper les subventions publiques aux grands groupes industriels et commerciaux -Imposer les entreprises américaines (google, apple, amazon) qui réussissent à échapper à l’impôt -Développer une stratégie numérique pour arrêter la fuite des données personnelles en chine ou aux USA. Développer un android et un windows européen afin de s'affranchir de la main-mise des américains sur ce secteur stratégique et développer les logiciels libres et linux -Arrêter d'obéir à la justice extra-territoriale des USA, notamment lors de l'épisode de l'Iran ou les intérêts américains ont portés préjudice aux européens -Faire payer la prison aux prisonniers -Renvoyer systématiquement les étrangers condamnés dans leur pays d'origine, quelque soit le motif du délit ou du crime commis. -Diminuer la criminalité par l'augmentation de la sévérité de la justice, afin que l'état Français soit enfin respecté, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui.
THOMAS a écrit le 21 janvier 2019 à 15 h 49 min:
Les oubliés ce sont les SDF, les chômeurs, les 9 millions de pauvres en France qui augmentent chaque année. 8 millions de chômeurs et 500000 offres d'emplois : il manque donc 7.5 millions d'offres à créer sachant que seulement 1% des offres n'est pas pourvu chaque année ! Chaque jour des entreprises ferment et les emplois deviennent de plus en plus précaires. On veut contrôler encore plus les chômeurs et on nous demande combien d'émigrés on est prêt à accueillir chaque année !!?????
THOUVENIN Jean-Jacques a écrit le 21 janvier 2019 à 15 h 45 min:
Citoyenneté Citoyenneté : prendre ne compte la réflexion de grands intellectuels sur le sujet du type Rosanvallon qui ont beaucoup réfléchi sur le sujet. Vote blanc: NON stupide ça n'a aucun sens , à moins de rentre le vote obligatoire. Qu'est-ce que cela apporte hormis exprimer son désaccord vis à vis de tous les candidats ou les listes qui se présentent et pourtant la plupart du temps il n'en manque pas ? Il faut alors se présenter soi même. Au deuxième tour on vote par défaut. Le vote blanc est anti démocratique, ça délégitime les élus quel qu'ils soient et affaiblit la France au niveau international. Proportionnelle : OUI mais une proportionnelle intégrale comme pour les européennes avec un seuil de 5% des exprimés pour avoir des élus. Nombre de parlementaires. Diminuer d'un tiers le nombres députés et d'un quart le nombre de sénateurs. Par contre donner plus de moyens aux parlementaires, au moins 5 attachés parlementaires par élus et des moyens financiers, recherches, études, enquêtes, etc Sénats : Les sénateurs devraient élus par le peuple à la proportionnelle au niveau des régions au prorata de la population. CESRE devraient avoir la capacité de présenter des projets de loi sur des sujets relevant de leur compétences. Régionales : il faut diminuer de 20% le nombre l'élus régionaux qui doivent eux aussi être élus à la proportionnelle intégrale avec un seuil de 5% des exprimés et non 12,5% des inscrits. Départementales et municipales: Appliquer la aussi la proportionnelle intégrale sans prime pour la liste venant en tête, avec un seuil de 5% des inscrits. Démocratie participative Le principe général doit reposer sur la démocratie représentative. La démocratie participative est facile au niveau local plus difficile au niveau nationale, l'on ne peut pas être en agora permanente ; lassitude. Au niveau municipale : ouvrir les commissions municipales à des élus associatifs engagés, consulter les citoyens sur des grands projets structurants au delà des consultations légales, prendre mieux en comptes les demandes des comités de quartier, réserver 5% du budget à la discrétion des citoyens. Au niveau régional ou national : créer des jury citoyens sur des grands projets structurants ou fortement contestés. Référendum d'initiative citoyenne. Le principe peut être adopté sous certaines conditions : Certains sujets doivent être exclus comme:la modification du budget de la nation, la révocation des élus, la modification de la constitution, un projet augmentant les dépenses sans qu'il y ait en regard les modes de financement etc Conditions d'organisation: La demande doit être formulée dans les même termes par au moins 10% des citoyens inscrits sur les listes électorales et 50% des inscrits doivent participer au vote pour qu'il soit considéré comme valable. Intégration des émigrés Nationalité : Les émigrés qui vivent en France depuis plus de 10 ans doivent pouvoir bénéficier facilement de la nationalité française. Ceux-ci devront monter leur volonté de devenir Français en possédant la langue française parlée et écrite, connaître les valeurs de la république notamment la laïcité, le fonctionnement de nos institutions, accepter que la source du droit émane de la souveraineté populaire et non de droit divin. Ils doivent s'engager à ne commettre aucun acte remettant en cause la paix civile . La double nationalité ne peut être transmissible. L'accueil des étrangers: la France doit demeurer une terre d'accueil pour les proscrits de toute nature. Par contre les demandes d'asile doivent être dûment justifiées et sévèrement contrôlées par l'administration. Les personnes exclus du droit d'asile doivent être renvoyés manu militari dans leur pays. Les accords de Schengen doivent être totalement renégocier aussi longtemps qu'il n'y aura pas un nouvel accord la France appliquera la clause d'exclusion. Émigration économique : avec 9% de chômeurs la France n'a pas besoin de main d’œuvre hormis des experts rares, toute forme d'émigration hormis le droit d'asile est totalement bannis d'autant que nous avons des concitoyens sans emplois dans nos territoires d'outre mer. Les personnes rentrant en France clandestinement seront renvoyés dans leur pays d'origine ainsi que les clandestins vivants en France qui refusent d'être régularisés.
CHAPDANIEL Jacques a écrit le 21 janvier 2019 à 15 h 04 min:
2019 PARTICIPATION AU GRAND DEBAT NATIONAL Mes préconisations : - Suppression de l’aide médicale d’Etat pour les réfugiés (ATA, CMU, RSI etc…), - Division par deux du nombre des sénateurs, des députés, des conseillers régionaux, départementaux et des communautés de communes (un vice président par commune ?). - Limitation de l’âge pour se présenter à des élections à 70 voir 75 ans. Il y en assez de voir des octogénaires ou nonagénaires siégés au Sénat ou à l’Assemblé Nationale. - Interdiction réelle et effective du cumul des mandats et du cumul des retraites des dits mandats sauf le dernier exercé, - Retraite limitée à 10000 € tout cumul confondu, - Non réélu, fin des privilèges et des protections (anciens présidents compris), - Réduction du nombre des ministres, des secrétaires d’Etat et des conseillers, - Suppression de la CMU à certaines catégories, - Stopper le versement des retraites à l’étranger sans savoir si les gens sont toujours vivants en exigeant qu’ils se présentent à une de nos ambassades ou consulats (faits dénoncés par la Cour des Comptes), - Suppression des retraites versées aux étrangers arrivant en France sans jamais n’avoir cotisé un centime alors que des français qui ont cotisé 40 ans ou plus n’ont que 600 € de retraite, - Désendettement massif de la France par la réduction du train de vie de toutes les élites (protection de leurs biens pendant leur absence, etc.), - Abonder le budget de la Sécurité Sociale de toutes les taxes qui sont prélevées et non les mettre dans le budget général, - Cesser de dénationaliser les entreprises qui rapportent pour aller engraisser les actionnaires des repreneurs (autoroutes etc.), - Lutter contre la fraude et l’évasion fiscale, - Que les personnes de nationalité française qui se sont exilées ne puissent pas travailler dans des services de l’Etat (radio par exemple, on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre) ou les fédérations sportives, - Revenir au 90 km/h. Décider les limitations de vitesse non pas administrativement mais en fonction des dangers. - Chasse aux conducteurs sans permis, sans assurance et contrôle technique, - Le travail au noir, - Faire payer un forfait aux prisonniers comme le font certains pays. Nous en payons bien un en cas d’hospitalisation. Là on est forcé, par la maladie, d’y séjourner, mais la prison on peut l’éviter. CHAPDANIEL Jacques
Marinette a écrit le 21 janvier 2019 à 12 h 54 min:
Je pense que les grilles de salaires du personnel soignant qualifié devrait être revues à la hausse, moi même aide-soignante en EHPAD, je touche à peine plus que le SMIC, le travail est épuisant, il y a un sous-effectif et de moins en moins de candidats pour les postes vacants ou en remplacements. Le ministre de la santé a annoncé une prime versée pour le personnel des établissements publics mais quand est-il du privé où les conditions de travail sont les mêmes? Autre point: beaucoup trop de logements insalubres sont loués sur notre territoire, les travaux d'aménagements et de mise aux normes devraient être obligatoires pour les propriétaires et non pas conseillées après visites'experts. Pour finir,la prime pour l'achat d'un véhicule dit plus écologique ne permettra qu'à très peu de citoyens de changer de véhicule à la vue du prix de ceux là! Il est déjà trop compliqué d'acheter un petite véhicule d'occasion.
Céline a écrit le 21 janvier 2019 à 12 h 18 min:
Bonjour, Je pense qu'avant de dema der aux citoyens de faire des efforts il faudrait que notre gouvernement montre l'exemple. Baisse des revenus des députés, sénateurs et ministres. Moins de postes au gouvernement. Voiture de fonction à minima et pas de jet privé. Ensuite rétablissement de L'ISF. Augmentation du smic et des retraites. Trouver du travail pour tous avec obligation d'accepter un contrat au bout de quelques refus.
Michelle a écrit le 21 janvier 2019 à 12 h 11 min:
Rétablissement de ISF rehausse des retraites sur l inflation
lucie a écrit le 21 janvier 2019 à 11 h 59 min:
Baisse de la taxe foncier Baisse du gazoil de la TVA APL pour les acquéreur sans condition de Zone Des retraites au SMIC avec un minimum pour pouvoir vivre Un couverture sociale pour les retraites Une augmentation du SMIC à valeur du pouvoir d'achat et de vivre Merci
Samira a écrit le 21 janvier 2019 à 11 h 53 min:
Bonjour. Depuis le 1er février 2019 APL pour les gens qui achète un logement sur Nîmes ne peuvent plus prétendre à de l'APL car ne sont pas éligible à la Zone. Injuste et on dit qu'on insiste les gens devenir propriétaire, moi je suis seul avec trois enfants et j'aurais aimé pouvoir bénéficier de l'APL, j'espère que notre Président reverra la demande d'APL. Les retraites ont également des ressources très insuffisante pour vivre, ils ont travaillé toute leur vie une misère. Ceux qui n'ont jamais travaillé touche une meilleure retraite, injuste. La taxe foncière beaucoup trop cher. On devrait pouvoir donner un smic en fonction du pouvoir d'achat la vie et devenue trop cher, et les salaires ne suivent pas.
Ferrer a écrit le 21 janvier 2019 à 11 h 27 min:
Rétablissement de l’ISF. Pas de TVA sur les produits de 1ère nécessité. Mise en place de RIC. Augmentation immédiate du SMIC de 200€. Revalorisation des minima sociaux pour les bénéficiaires du RSA obligation de travailler en collectivité 3/jours ( sorties d’ecoles, nettoyage ville et village,etc..) , grand plan national de l’habitat avec construction massive de logement et accès à la propriété via financement banque + état sur la base d’un remboursement de prêt du futur propriétaire au prix d’un loyer fixe à hauteur de 350€/mois . Fin du système bancaire et que les banques remboursent ce qu’ils doivent au peuple. Suppression du SÉNAT, baisse des salaires de ministre, limitation des collaborateurs des ministres. Grand plan national ( Peugeot, Renault) voiture neuve, production massive de véhicules neufs et non polluants avec système de location vente pour tout les citoyens éligibles.
THOUVENIN Jean-Jacques a écrit le 21 janvier 2019 à 11 h 05 min:
Fiscalité ISF:Le rétablissement de l'ISF dans son intégralité; avec la partie mobilière, est une stupidité sans nom. Il ne faut pas impoer le stock de capital mais les flux. Si l'on veut imposer encore plus le capital, alors qu'il est déjà fortement imposé en France, il faut le faire lors d'un transfert de propriété sur la plus-value ou lors d'une succession. IRRP: il faudrait que tous les revenus quel que soient leur origine soient assujettis à l'IRPP au premier euro Locale: il faut rétablir une forme de taxe d'habitation la plus juste possible et révisable périodiquement, pour garantir les libertés locales.Si ce n'est pas rétabli il faut que la taxe d'habitation soit supprimée pour tout le monde au nom de l'égalité devant l'impôt. Emploi et formation Tous les jeunes doivent sortir du système éducatif avec une formation professionnel correspondant au besoin de notre économie, notamment en réhabilitant l’apprentissage Il faut réhabilité les métiers manuels ce qui éviterait de faire appel à des travailleurs détachés ( concurrence déloyale) Il faut obliger les chômeurs à prendre les emplois qui existent ou suivre une formation qualifiante dans les métiers en tension Il faut aller vers une plus large autonomie financière des universités avec un système de bourse Social: Fonction publique Il faut rétablir les 39h payées 37h Il faut revoir le droit de grève dans la fonction publique, et passant par un vote du personnel à la majorité absolue avant toute grève(faire grève contre l'état, c'est à dire les contribuables, c'est faire grève contre soi même) Il faut interdire la grève dans la police, la police détenant la violence légitime et le pouvoir d'état. Il faut mieux définir de ce qui relève de l'état, le régalien plus l'éducation et le système de santé plus égalitaire, (suppression du secteur 2 et de la pratique privée à l’hôpital public.) Social suite Aller vers la syndicalisation obligatoire, les Français ont des droits il faudrait qu'ils aient aussi des devoirs Dans les entreprise, lors des négociations sociales, passer de l’obligation de moyens à l'obligation de résultats avec un système d'arbitrage en cas de désaccord persistant Embaucher des inspecteurs du travail et renforcer leur moyens de coercition avec socialisation temporaire des entreprises si besoin est. Justice: parent pauvre de la république Donner plus de moyens aux juges et embaucher du personnel Avoir une justice plus rapide Lutter efficacement contre la délinquance juvénile Faire voter une loi "anti casseurs" forte, afin que l'on ne voit plus de scènes d'émeutes dans les villes françaises, sanctions immédiates contre les factieux, assez d'angélisme! JJ THOUVENIN
MOKHTARIA a écrit le 21 janvier 2019 à 11 h 05 min:
Je vois que bien de mes citoyens expriment le malaise en France mais il est profond ce malaise, c'est un gouffre mais il faut penser à notre jeunesse c'est elle l'avenir de la France, et cette jeunesse n'a plus confiance dans la police, dans la politique, dans les médias... Il faut leur redonner confiance et reprendre le dialogue dans les écoles, les lycées... Notre système d'éducation est aussi à revoir, prenons exemple sur les pays nordiques où les enfants s'épanouissent, aiment aller à l'école, ce qui n'est pas le cas en dans notre pays. Réfléchissons ensemble, qu'on puisse se réunir plus souvent dans les écoles, collèges et lycées car on est tous concerné, IL EST URGENT DE REVOIR NOTRE SYSTÈME ÉDUCATION! TROP DE BUREAUCRATIE, simplifions les démarches car ce n'est plus l'exclusion des jeunes mais aussi d'autres citoyens qui deviennent de plus en plus difficiles !Nous avons 2 millions de personnes en situation illettrisme, on va avoir 10 fois plus de personnes en situation d'illectronisme donc les difficultés des citoyens français vont empirer, il faut penser et soutenir la formation et oeuvrer avec les associations qui sont sur le terrain dans les quartiers avec des personnes qui sont en grande précarité, et pour ce débat c'est encore les mêmes qui vont se plaindre sur les impôts, les taxes mais si vous payez tout cela c'est que vous avez des situations qui ne sont pas à plaindre.Pensez vraiment aux personnes qui sont en grande précarité et qui ne vont pas aller sur Internet et écrire un message sur ce cahier de doléances car elles n'ont pas les outils pour cela.J'espère que ce petit message comparé à certains qui sont trop long et qu'on a pas le temps de tout lire même si c'est très intéressant.
JC30 a écrit le 21 janvier 2019 à 10 h 38 min:
Meilleur répartition de l’impôt tout le monde doit payer des impots quelque soit son revenu dans ma commune l'impôt n'est assuré que par 40% 60 % ne paye rien. Suppression de taxe d'habitation pour toutes et tous. Suppression de CSG pour tous les retraités. Indexation des retraites pour tous. Suppression de la fiscalité sur l'épargne. Baisse des taxes sur l'alimentaire et les carburants. . Remettre la limitation 90 KM/h. remettre en service les petites lignes SNCF avec création de parcs de stationnement et bus gratuits de liaison entre les villages et les gares les plus proches Diminution du nombre de députés et suppression du sénat qui n'aucun rôle pratique n'étant que consultatif Tenu d'un cahier de présence aux séances de l'assemblée avec pénalisation financière en cas d'absence lors des votes des lois Diminution des salaires et avantages de nos politiques et hauts fonctionnaires. après 4 ans plus de retraites et avantages aux anciens présidents Economies à faire dans les différents ministères(fonctionnement,véhicules,chauffeurs,logement,etc). plus d'emplois réservés dans les administrations aux anciens militaires et hauts dignitaires qui cumulent avec des retraites souvent confortables
Fernandez Louis a écrit le 21 janvier 2019 à 10 h 22 min:
Comment faire de la transition écologique en donnant du pouvoir d'achat aux français = 1) Négocier avec les constructeurs automobile pour diminuer leur bénéfices sur le prix d'un véhicules électrique ou prime ,2)Négocier avec les banques pour permettre leur achat à crédit à un Taux de 1% sur 3 ou 5 ans, 3)mettre leur TVA à 5,5 % car ce n'est plus un luxe mais une nécessité ce qui ferait des voitures à 100e/mois environ ,moins cher que de mettre du carburant donc + de pouvoir d'achat . Octroyer le permis de construire pour les nouvelles constructions que si elles sont équipées de panneaux solaire en auto consommation ( relever la puissance à 5Kw/h possibilité de basculer sur le réseaux classique en cas de manque de production )dont le prix serait inclus sur toute la durée du prêt ( la mensualité de l'équipement serait inférieure aux montant des factures EDF , création d'emploies ) obliger les patrons d'entreprise qui n'exercent pas leur activités la nuit de s'équiper de détecteurs de présence au lieu de laisser leurs lumières allumées toute la nuit ( économie pour les patrons et d'énergie pour la planète et plus de sécurité surtout dans les ZI ) faire équiper toutes nouvelles construction quand cela est possible d'un " Robinet Vert " extérieure branché sur le réseaux d'eau non potable pour l'arrosage , remplissage de piscine et lavage de voiture ect...( Facture d'eau moins élevées et moins d'utilisation de produit néfaste pour l'environnement pour le traitement des eaux usées , créer la TVA citoyenne abaissée de 2 points qui concernerait tous les produits fabriqués en France compensée en augmentant les frais de douane ( plus de pouvoir d'achat pour les consommateurs , relance de l'activité de nos entreprises donc relance de l'emploie ) Créer un site internet pérenne ouvert aux français partagé en plusieurs catégories ( Emploie , sécurité , écologie ect...)où tous citoyens pourraient donner leurs idées de solution ce qui donnerait l'impression de plus s'impliquer dans la vie de notre Pays et de moins subir . Avec un bon tri on pourrait sans doute trouver pleine de choses intéressantes avec 67.000.000 de têtes pensantes Merci de m'avoir lu
jean-sébastien a écrit le 21 janvier 2019 à 9 h 50 min:
Bonjour, je souhaite m'exprimer sur plusieurs points : 1: IL ne faut plus que la classe politique prenne les français pour des imbéciles alors que la grande majorité d'entre nous sommes allés à la même école de la république qu'eux. Il faut éviter les tournures de phrase pour laisser entendre des choses qui n'auront pas lieu. exemple précis : La grande majorité des français a compris lors du discours de notre président que le SMIC allait être augmenté de 100 € mensuel alors qu'il a joué sur les mots et que ce sera une augmentation de la prime compensatoire pour une partie des salariés au SMIC pour lesquels l'état estime qu'ils n'arrivent pas à vivre de leur salaire. PARLEZ CLAIREMENT S'IL VOUS PLAIT 2- Cette solution m'a d'ailleurs permis de constater qu'une prime compensatoire était déjà versé dans notre pays pour les salariés n'arrivant pas à vivre de leur salaire. Ce n'est pas acceptable, d'un côté on n'arrive pas à vivre de son salaire et on préfère verser une allocation plutôt que de faire quelque chose pour les salaires. LES FRANCAIS SOUHAITENT POUVOIR VIVRE DIGNEMENT DE LEUR TRAVAIL ET DE LEUR SALAIRE ET NON D'ALLOCATIONS. 3- Pouvoir d'achat : Depuis 40 ans on nous explique que l'inflation est calculé sur le paquet de pâtes ou de riz et que chaque année elle se situe entre 1 à2 %. Ce taux est d'ailleurs utilisé pour les revalorisation des salaires et des prestations sociales. Alors comment se fait t'il que les coûts de l'énergie puissent augmenter de plus de 5% chaque année. Je comprends que l'inflation doit être contenue pour préserver notre peu de compétitivité à l'international mais à ce moment là il faut encadrer les hausses de tous les produits et pas seulement celui du paquet de pâtes. Depuis 10 ans l'écart a été tel que c'est lui qui provoque aujourd'hui la situation actuelle. 4- Transition écologique : Tous les français sont POUR. C'est simplement le système de son financement qui ne peut nous convenir. Nous sommes une génération de français qui est sacrifiée, nous devons supporter le poids de la dette qui nous a été légué et nous devons nous assumer. Payer des impôts et des taxes supplémentaires pour la transition énergétique, c'est également payer pour le futur. On ne peut pas demander à une seule génération de français de payer pour le passé, le présent et le futur. Nous en serions complétement asphyxiés. C'est aux sociétés d'énergie privées aux résultats financiers inavouables et inacceptables de financer à leur frais la transition énergétique. 5-Egalité : Toutes les dispositions, loi etc... ne font que diviser les français en ne nous rendant plus égaux alors que l'égalité est un de nos fondamentaux. exemples : - La réforme des lycée : Chaque lycée ne va pas proposer à nos enfants les mêmes options et donc ne va dispenser le même enseignement. Or, nous sommes dépendant d'un lycée de secteur. Nos enfants ne sont donc plus égaux devant leur études. - La suppression de la taxe d'habitation pas pour tous etc... 6- Injustice Fiscale : - 10% des foyers fiscaux payent 80% de l'ensemble de l'impôt sur le revenu qui est collecté. Il s'agit de la classe moyenne et non des riches. Non un célibataire qui gagne 2500 € par mois n'est pas riche, ne vous en déplaise. La réhausse des plafonds ont permis à des milliers de français de sortir de l'impôt et la suppression de l'ISF a permis à d'autres milliers de français d'en payer moins. Mais qui en paye plus : Les classes moyennes qui sont encore et toujours les oublier de l'état. - Il n'est pas normal de payer un impôt sur le revenu sur un salaire net imposable et non sur un salaire net. Ca revient à payer de l'impôt sur de l'argent que nous ne touchons pas mais pire encore sur de l'argent que nous avons déjà versé à l'état sous forme de charge sociale type CSG. Il serait juste d'être imposé sur le net et non sur le net imposable qui n'a aucune raison d'exister. Une telle réforme coûterait le même budget que la suppression de l'ISF mais aurait profité à tous y compris aux plus riches qui paye l'ISF mais serait plus équitable vis à vis de tous les français. Car oui, si tout le monde en bénéficie, tout le monde investira et pas que les plus riches. - Il n'est pas normal de payer la TVA sur la TIPP, on paye une taxe sur la taxe. La TVA ne devrait être appliqué que sur le prix du brut. 7- point d'indice: Le gel du point d'indice pendant des années associé à des hausses de charges sociales (CSG etc..) n'a fait que faire baisser les revenus des fonctionnaires. En parallèle de ça, la vrai inflation (5% par an) tenant compte des hausses énergétiques n'a fait que diminuer le pouvoir d'achat des fonctionnaires. IL ne faut donc pas s'étonner si vous ne trouver plus suffisamment de candidats pour devenir enseignants et qu'il n'y est donc pas assez de professeurs pour enseigner à nos enfants. C'est fort dommageable. Il en est de même pour les salariés du privé dont la moyenne des revalorisations des salaire oscille entre 1 à 2% par an alors que la vrai inflation est plutôt de 5% Les salariés français du public et du privé se retrouve donc asphyxiés. Cette situation implique chez les français une baisse des investissements et des achats (construction, travaux, véhicule…) mais également une restriction de loisirs et vacances. l'annonce de nouvelle taxe a donc mis le feu au poudre car les français aujourd'hui ne savent plus où se restreindre pour continuer à vivre dignement. J'espère que vous prendrez le temps de lire ces quelques lignes qui à mon sens ne sont que tu bon sens. Je tiens à préciser que JE NE SUIS PAS UN GILET JAUNE mais simplement un français qui s'inquiète de la situation pour l'avenir de ses enfants et qui a envie de s'investir pour faire progresser tout le monde dans l'égalité, le respect et la justice pour chacun. Je vous remercie
jean jacques gourand a écrit le 21 janvier 2019 à 9 h 35 min:
S’OCCUPER DE L’ÉCONOMIE faire entrer l’argent dans les caisses de l’état taxer les transactions financières a 0,02 % ce qui n’est pas grand-chose mais c’est utile . Faire payer l’impôt aux GAFA., (une annonce a ete faite pour les gafa,c’est en cours ) reste les mac do , aux Sarrebruck , les multinationales .allez chercher l’argent planquée dans les paradis. Action qui permettra de baisser l’impôt sur le revenu, pour les ménages de relancer l’économie . LUTTER CONTRE CETTE FINANCE LIBÉRALE EST UNE PRIORITÉ POUR RÉSOUDRE LE RESTE , la transition, pouvoir d’achats , fonctionnement des institutions , fonctionnement de l’éducation, fonctionnement des hôpitaux. tant que cette finance ne sera pas régulée on ne pourra rien changée a notre société. cette étape résolut , on pourra s’occuper de la transition. Et d’une créer une économie réelle. TRANSITION ÉNERGÉTIQUE supprimer les énergies fossiles . Productrice de co2 . Développer a fond le solaire . L hydrolien . Transports voiture technologie : pile a hydrogène ; ou électrique avec de nouvelles batteries . Des voitures a 12 000€ des prêt a taux zéro pour l’acquisition et des aides pour ceux qui ont des difficultés et sont obligés d’utiliser ce moyen de déplacement (sur justificatifs ) Transport en commun gratuit ( la ville de Dunkerque a réussit a faire des bus gratuits avec une rotation toutes les 12 minutes sur toutes les lignes .) et roulent au gaz . SNCF arrêter de construire des gare TGV en dehors des centre villes. Avec l’argent récupérer , moderniser les gares de centre villes , et les petite lignes secondaires les gare TGV au milieux de nul part. impact sur le climat ( oblige de prendre un car pour revenir en centre ville ). Impact sur le temps de transport . A quoi sert le TGV s’il faut rajouter au temps de transport 30 minutes voir plus avec les correspondances . Risque d’être concurrencé par l’avion, mauvais pour l’environnement ÉCOLOGIE ALIMENTAIRE[ développer le bio , ou le raisonner . Mode de production alimentaire produire moins de viande , supprimer les modes d’agricultures intensives ; Supprimer les pesticides.quel-qu’ils soient. production non intensif sans pesticide, la permaculture, qui produit autant . relocaliser, de petits producteurs sur des régions désertés, avec des aides a l’installation . Des circuits cours pour l’alimentaire. Il existe des petits hyper gérés par les producteurs eux mêmes . A tour de rôle ils passent de la production a la vente. Ces petite unité permettent une meilleur rémunération de leur travail et une qualité correspondant au besoin recherché actuellement .( couleur paysanne, avec des prix raisonnables ) Maintenir les petit producteurs sur des territoires a faibles densités . Afin d’évité de créer des déserts économique. aides a l’installation. sur ces lieux. Le maintient des petits agriculteurs et de petites entreprises , ne peux qu’apporter de la vie locale. Mais ils faut que ces acteurs aient des avantages , (transport, taxation, installation etc) Virer les centre commerciaux qui impactent le climat par leur système d’exploitation ; qui confisque la terre . Et coulent les centres villes . Installer les grandes enseignes en centre ville, bricolage ,alimentaire etc. (exemple a paris prêt de Beaubourg (paris) existe un Leroy merlin , donc il est possible d’installer ce type de surface en centre ville. Redévelopper le commerce de centre ville , au lieu de créer des centre commerciaux avec parking qui impact des surfaces qui seraient plus utiles a l’agriculture . Remettre en centre villes les enseignes que l’on trouvent en centre commerciale . Grandes surface , magasin de bricolage , etc pour recentrer l’activité l’échange et ainsi recréer du lien sociale. Dans les villes petites ou villes moyennes qui souffrent de l’activité de ces centres. Je Pense que ce n’est pas si dure de le faire, parking en périphérie , navet vers ce centre et caddy en ville. Virer les centre commerciaux qui impactent le climat par leur système d’exploitation ; qui confisque la terre . Et coulent les centres villes . Installer les grandes enseignes en centre ville, c’est possible (exemple a paris prêt de Beaubourg (paris) existe un Leroy merlin , donc il est possible d’installer ce type de surface en centre ville. DÉMOCRATIE le droit d’amendement citoyen , afin de donner un avis sur les grands travaux , les transports etc
patrick a écrit le 21 janvier 2019 à 8 h 56 min:
Bonjour. Indexation des bas salaires et petites retraites sur l'augmentation du cout de la vie,rétablissement de la demie part impot pour les veuves et veufs au revenu inférieur à 1,5fois le salaire minimum.Limitation des salaires exhorbitants des patrons des grosses sociétés,pourquoi gagneraient ils plus qu'un président de la république? Disparition de la tva sur les produits alimentaires bio hors luxe. Constuction rapide et rénovation du parc HLM avec des logements adaptés gratuits pour tous SDF et famille avec enfant vivant à la rue avec prise en charge sociale pour réinsertion.Aucune personne ne doit plus mourir de froid ou de faim dans notre grand pays. Retablissement de l'ISF,disparition de la plupart des niches fiscales,lutte renforcée contre l'évasion fiscale,augmentation des impots sur gros salaires en augmentant le nombre de tranches qui permettraient de financer les avancées sociales ci-dessus. 6ème république? disparition du sénat . Une chambre des députés d'environ 400 personnes: 200 élus nationaux élus à la proportionnelle et environ 200 élus venant des régions soit 1 à 3 par département en fonction de la population et élus à la majorité à 2 tours.Mandat 5 ans sans renouvellement ni cumul,RIC tous les mi mandat à date fixe pour 2 questions(signatures 100 députés départementaux et 500000 électeurs); Augnentation du budget avec meilleure administration pour l'éducation nationale,la santé et la justice,diminution du budget militaire par intregration européenne pour la défense. Interventions pour la dénuclarisation mondiale militaire et civile. Aide aux énergies renouvelables,voitures électriques. Aide aux agriculteurs pour une alimentation bio,des circuits de distribution courts et une meilleure rémunération. Développement rapide du ferroutage des marchandises devenant obligatoire pour les marchandises ne concernant pas notre pays.
x a écrit le 21 janvier 2019 à 8 h 20 min:
Que les politiques donnent l'exemple en tout, revoir à la baisse conséquente leur(s) salaire(s) sous toutes ses formes. Réduire leur nombre, supprimer ceux qui ne servent à rien (il y en a beaucoup) et ne plus leur payer des retraites pour quelques mois de fonction. Que leur retraite soit indexée sur celle du peuple. On nous parle d'un gros budget les retraites du peuple mais on ne nous parle pas de celles des politiques ni de leurs salaires et indemnités outrageants. Que l'argent du contribuable ne soit plus gaspillé par les politiques, qu'ils revoient à la baisse leur niveau de vie, tout comme ils le demandent au peuple. Que le président sois irréprochable en tout. Ne pas organiser des fêtes à l'Elysée avec des groupes de musique dont les paroles des chansons sont obscènes. Quel exemple pour nos jeunes... Que le patrimoine français cesse d'être vendu aux étrangers. Revoir tout le système de charges et de retraite des petits indépendants. Favoriser l'ouverture de petites entreprises et non des multinationales. Pour ces dernières, que l'impôt soit payer en France. Lutter efficacement contre l'évasion fiscale. Être intransigeant avec les fraudeurs, quels qu'ils soient. Favoriser le retour à l'emploi en procurant celui-ci. Ne plus laisser à la rue des enfants de 18 ans issue de l'Aide sociale à l'enfance. Obligation de résultat pour les fonctionnaires de cette institution et des autres d'ailleurs. Comptabiliser le vote blanc. Plus de considération du peuple par l'écoute et la mise en pratique de ses doléances.
aurélie30 a écrit le 21 janvier 2019 à 6 h 14 min:
Revaloriser le travail en revoyant notre système d aide. réduire l'âge de départ à la retraite et trouver du travail pour les chômeurs mais pour ça il faut qu'au niveau salaire ce soit plus intéressant d'aller travailler plutôt que de rester à la maison. Tout est fait aujourd'hui pour rester à la maison. Réduire le train de vie d l'Etat. Tout le monde paye des impôts mais avec des taux moins élevés Pour l écologie,il faut aller voir les industrielles réduire les emballage, favoriser le travail à domicile. Dans la grande distribution arrêter de faire des horaires en coupé etc